Skip to main content

Home/ Etudiants & Jeunes professionnels/ Group items tagged Transport

Rss Feed Group items tagged

Veille & Documentation

INJEP - Les difficultés de transport : un frein à l'emploi pour un quart des ... - 0 views

  •  
    En 2016, les difficultés de transport ont conduit 26% des jeunes âgés de 18 à 30 ans à refuser une offre d'emploi et 21% d'entre eux à renoncer à suivre une formation ou des études, selon une étude issue du dernier baromètre sur la jeunesse de la direction de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA) diffusée ce 23 novembre*. Toujours à cause de problèmes de déplacements, plus de la moitié (57%) des jeunes ont dû restreindre leur vie sociale : 40% ont renoncé à rendre visite à un proche (amis, famille), 34% à pratiquer une forme de loisir (activité sportive, visite culturelle, cinéma, etc.) et 31% à partir en vacances. Les jeunes prennent davantage les transports en commun que les autres classes d'âge : il s'agit pour près d'un tiers d'entre eux (29%) du principal mode de déplacement quotidien (contre 14% en moyenne dans la population). Ils ne se distinguent pas du reste de la population en matière de transports "doux" (vélo et marche à pied) : 17% d'entre eux les utilisent contre 18% en moyenne dans la population générale. Par contre, seuls 48% d'entre eux utilisent en priorité la voiture pour se déplacer au quotidien, contre 65% dans l'ensemble de la population. Plus de la moitié des jeunes déclarent aussi avoir eu recours à du covoiturage pour une courte distance (56%). Pour améliorer leurs trajets quotidiens, ils voudraient avant tout des transports moins chers (28%), diminuer l'impact sur l'environnement (16%), passer moins de temps dans les transports (15%), disposer de transports en commun plus fréquents (14%), avoir l'assurance d'être à l'heure (14%) et enfin, plus de confort (13%). Hormis les freins matériels, les transports représentent également une épreuve et/ou une source d'angoisse pour près de trois jeunes sur dix (28%), notamment chez les 18-30 ans se déplaçant à vélo (36%) et à pied (35%) et chez les plus précaires.
Veille & Documentation

INJEP / Crédoc - Baromètre DJEPVA sur la jeunesse 2017 - 1 views

  •  
    a seconde vague du baromètre DJEPVA sur la jeunesse s'inscrit dans la volonté de proposer aux pouvoirs publics, aux corps associatifs, et plus généralement à tous les acteurs mobilisés par la jeunesse, des indicateurs récurrents sur les conditions de vie, les modes de vie, aspirations et attentes des jeunes. Descriptif À la demande de la direction de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA) et avec l'appui de l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (INJEP) le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (CRÉDOC) a réalisé la seconde édition du baromètre DJEPVA sur la jeunesse, une enquête nationale auprès de 4 500 jeunes âgés de 18 à 30 ans . En 2017, le dispositif d'enquête a été étendu aux territoires ultramarins (La Réunion, la Guadeloupe, la Guyane et la Martinique). Ce dispositif est adossé à l'enquête permanente du CRÉDOC sur les Conditions de vie et aspirations des Français, qui existe depuis 1978 et permet de resituer les analyses portant sur les jeunes sur des données de contexte général, et de comparer certains des résultats à ceux observés dans d'autres tranches d'âge. Parmi les thèmes abordés dans cette étude, plusieurs avaient déjà fait l'objet de mesure en 2016, permettant des comparaisons dans le temps : * Les aspirations : l'état d'esprit actuel, la satisfaction vis-à-vis de la vie actuelle et les perspectives futures. * La participation citoyenne (nouvelle thématique introduite en 2017) : la forme de participation à la vie publique jugée la plus efficace pour que les choses bougent, participation à une manifestation ou à une grève, signature d'une pétition, l'intention de vote au premier tour des prochaines élections présidentielles, les raisons du vote et de l'abstention à ce premier tour, l'opinion quant à différentes pistes de renouvellement du système politique fran
Veille & Documentation

Drees - Alimentation, logement, transports : quelles dépenses pèsent le plus ... - 0 views

  •  
    Les jeunes ménages de 18-34 ans consomment moins que leurs aînés. Parmi ces ménages jeunes, ce sont ceux dont la personne de référence est étudiante, avec une consommation moyenne annuelle de 15 050 euros, qui dépensent le moins, et ce même si on se rapporte au nombre d'unités de consommation dans le ménage. L'alimentation - achats alimentaires et d'alcool pour le domicile ainsi que dépenses de restauration et de cantines - représente un cinquième de la consommation des ménages jeunes. Le pain, le riz, les pâtes et autres céréales occupent la première place dans leur budget alimentaire mais, en quantité, les fruits et les légumes les dépassent. Les étudiants dépensent autant pour les repas pris chez eux qu'en dehors du domicile. Contrairement aux idées reçues, les jeunes ménages ne dépensent pas plus pour l'alcool que leurs aînés. Un cinquième de la consommation des ménages de 18-34 ans est consacré au financement du logement. Les loyers occupent une place centrale dans ces dépenses pour les ménages étudiants et ceux des 18-24 ans. Les étudiants paient des loyers plus élevés, qui ne sont qu'en partie compensés par les prestations logement perçues. Enfin, la part des dépenses consacrées au transport est plus importante après la fin des études.
Veille & Documentation

Fondation de France / Credoc - Rapport complet - La solitude des jeunes - 0 views

  •  
    L'isolement social est souvent le résultat d'un enchaînement d'événements, parfois dès l'enfance. Parmi les nombreux facteurs qui semblent favoriser la solitude figurent le départ du domicile parental, l'absence de relation amoureuse, les mauvaises conditions de logement ou de moyens de transports, la mauvaise santé. Les histoires des jeunes interviewés lors de l'étude le confirment : manque de confiance, complexe comme le surpoids, problème de harcèlement… conduisent peu à peu certains d'entre eux à se replier sur eux-mêmes. S'ensuivent une méfiance croissante vis-à-vis des autres (seul 1 jeune sur 3 pense qu'il peut faire confiance aux autres) et un sentiment d'inutilité sociale (60 % des jeunes isolés se sentent inutiles).
Veille & Documentation

Fondation de France / Credoc - Synthèse - La solitude des jeunes - 0 views

  •  
    L'isolement social est souvent le résultat d'un enchaînement d'événements, parfois dès l'enfance. Parmi les nombreux facteurs qui semblent favoriser la solitude figurent le départ du domicile parental, l'absence de relation amoureuse, les mauvaises conditions de logement ou de moyens de transports, la mauvaise santé. Les histoires des jeunes interviewés lors de l'étude le confirment : manque de confiance, complexe comme le surpoids, problème de harcèlement… conduisent peu à peu certains d'entre eux à se replier sur eux-mêmes. S'ensuivent une méfiance croissante vis-à-vis des autres (seul 1 jeune sur 3 pense qu'il peut faire confiance aux autres) et un sentiment d'inutilité sociale (60 % des jeunes isolés se sentent inutiles).
Veille & Documentation

Réforme de l'apprentissage : et les jeunes ? - Jeunesse Ouvrière Chrétienne - 0 views

  •  
    "Le Gouvernement dévoilait vendredi 9 février ses premières mesures pour l'apprentissage. La JOC (Jeunesse ouvrière chrétienne) observe des annonces en demi-teinte loin des ambitions que prévoyait le rapport initial, suite à la concertation présidée par Sylvie Brunet : formation au droit du travail oubliée, discrimination par l'âge qui perdure, aide au transport qui répond partiellement aux besoins des premiers concernés…"
Veille & Documentation

Cour des comptes - - Le Rapport public annuel 2018 : le service civique - 0 views

  •  
    La Cour des comptes consacre une partie de son rapport 2018, publié ce 7 février, au service civique. Et l'intitule ainsi : "Le service civique : une montée en charge réussie, un dispositif mal financé aux effets mal connus".Les Sages de la rue Cambon saluent en effet dans un premier temps la "hausse rapide des effectifs du service civique", rendue possible "par une mobilisation soutenue de l'administration d'Etat". En 2014, le nombre de volontaires était de 35.000 ; il aura presque quadruplé s'il atteint les 135.000 fin 2017 - on comptait 92.000 volontaires en 2016. Pour atteindre ce résultat honorable par rapport aux engagements pris au sommet de l'Etat - le chiffre de 150.000 est évoqué mais c'est plutôt l'objectif de "stabilisation" de l'actuel gouvernement (voir notre article du 28 septembre 2017), François Hollande avait pour ambition d'atteindre 350.000 jeunes en 2018 -, le secteur public s'est "inégalement mobilisé". La cour souligne le succès des "grands programmes ministériels", ayant permis d'accueillir 23.000 volontaires en 2016 dont 10.000 au sein de l'Education nationale. A l'inverse et en dépit des "liens [noués] avec les associations d'élus locaux", "le secteur public local reste en retrait". "Une dizaine seulement de collectivités proposaient plus de cent missions en 2016", illustre le rapport.La Cour des comptes estime par ailleurs que l'Etat ne devrait pas supporter seul le coût du dispositif - qui serait de l'ordre de 448 millions d'euros en 2018, après 385 millions en 2017. Elle n'est pas favorable à "la mise à disposition des volontaires totalement gratuite", susceptible selon elle de "créer une accoutumance porteuse de risque pour le mouvement associatif". Et propose d'"adapter le niveau de l'indemnité forfaitaire aux conditions matérielles de la mission" ou encore de "développer le recours aux fonds privés ou publics d'autres collectivités". Sur le premier point, le ministre de l'Education nationale, Je
Veille & Documentation

INJEP - Evaluation de la phase de préfiguration du Service national universel... - 0 views

  •  
    Le Service National universel (SNU) était une promesse de campagne du Président de la République. L'Institut national de la Jeunesse et de l'Éducation populaire a publié une évaluation de la phase de préfiguration du SNU lancée en 2019 avec 1 978 jeunes, sur 14 sites. Focus sur les trois objectifs principaux * Objectif de mixité : priorité a été donnée à la mixité territoriale, la mixité sociale n'a que partiellement été atteinte. * Objectif de cohésion : les rituels solennels issus de la culture militaire et adaptés au SNU et le port de l'uniforme ont été largement plébiscités. Les temps de « démocratie interne », issus de l'éducation populaire, doivent être restructurés. * Objectif d'éducation à l'engagement (missions d'intérêt général) : la majorité des jeunes souhaitent s'engager (particulièrement dans les secteurs de la défense, de la sécurité et du sport, toutefois davantage dans un champ professionnel que bénévole ou associatif). Le dispositif a été différemment mis en place selon les territoires, majoritairement dans des lycées et des centres de vacances. Les équipes, issues de l'armée, de l'Éducation nationale et de l'éducation populaire se sont fortement engagées mais la collaboration entre local et national n'a pas toujours été facile. Le recrutement des équipes a été « tardif, mais globalement réussi du point de vue des encadrants ». Dans cette organisation pyramidale et hiérarchisée, ont été repérées des fonctions manquantes, particulièrement pour les problèmes sanitaires et sociaux. Dans la mesure où cette première cohorte était basée sur le volontariat, on note une surreprésentation d'enfants de militaires, de familles plutôt aisées, de parents plus engagés que la moyenne des Français, de jeunes venant de filières générales et technologiques et de meilleurs élèves que la moyenne. Les modules « activités sportives et de cohés
Veille & Documentation

Vannes - Ose l'aventure SPREV ! - 1 views

  •  
    "Cet été, deviens guide bénévole dans une église ! Le logement est fourni, le transport et le séjour sont remboursés, les pourboires sont conservés."
Veille & Documentation

Erasmus, FreeInterRail, service civique : les voyages forment la jeunesse (eu... - 0 views

  •  
    "La Commission européenne prévoit de lancer dès 2017 un projet pilote à destination des jeunes. L'objectif : renforcer leur identité européenne par le voyage. Décryptage de cette initiative."
Veille & Documentation

Métropolitiques - Les jeunes et la voiture, un désir contrarié ? - 0 views

  •  
    "En comparant plusieurs vagues d'une enquête sur les déplacements, Yoann Demoli interroge la désaffection supposée des jeunes pour l'automobile. Il insiste sur le poids des contraintes, notamment budgétaires, qui pèsent sur la jeunesse et tendent à différer l'accès à la voiture individuelle. "
Veille & Documentation

Le Monde - « Mon plan B ? Prendre tout et n'importe quoi ! » : face à la cris... - 0 views

  •  
    "Dans le secteur aéronautique, on parle plus de « plans sociaux » que de « plans d'embauches ». A Toulouse, le rebond passera par une nouvelle prise en compte des enjeux écologiques, affirment certains étudiants de la filière."
1 - 12 of 12
Showing 20 items per page