Skip to main content

Home/ Tic&Travail/ Group items tagged santé

Rss Feed Group items tagged

Aurialie Jublin

This Is What Happens to Your Body When You Hate Your Job | HuffPost Life - 2 views

  •  
    "A toxic job can make you sick in a multitude of ways."
Aurialie Jublin

QVT et collectifs « heureux » : le rôle du manager - Metis - 0 views

  • la déconnexion des dirigeants au terrain, une problématique déjà évoquée par Michel Crozier et approfondie aujourd'hui par l'un de ses continuateurs, François Dupuy, auteur notamment de La fatigue des élites, Lost in management et La faillite de la pensée managériale. On retrouve justement la problématique de la quantophrénie et du chiffre. En effet, plus les dirigeants s'éloignent des processus de travail et ont du mal à les cerner et plus ils demandent du reporting, des données. Il y a alors une grande partie de l'énergie des opérateurs qui est dérivée, déviée vers la production de chiffres.
  • on est en France dans ce contexte particulier d'un taylorisme dont on a des difficultés à sortir. En même temps, ces vingt dernières années il y a eu un effort extrêmement important sur l'éducation : le niveau moyen s'est considérablement élevé et de plus en plus de jeunes sortent de l'université. Ainsi, des personnes de mieux en mieux formées se trouvent confrontées à des marges de manœuvre de plus en plus réduites. D'où cet intérêt vis-à-vis de l'entreprise libérée qui existe aussi en Belgique, mais nulle part à ce point ailleurs en Europe. D'où aussi le nombre important de jeunes qui veulent créer leur startup, préférant la liberté et le dynamisme à la contrainte. Cet esprit entrepreneurial est l'aspect positif, mais il y a un gros revers, c'est le désengagement d'autres personnes dans l'entreprise et ce que l'on appelle « la grève du zèle ». Quand tout le monde suit les consignes à la lettre, cela bloque le travail et les organisations. Cela prouve que l'hyper-prescription du travail n'est pas un gage de performance, ni sur le plan économique ni sur le plan humain.
  • En France, on a souvent une vue assez critique sur le management, on a même tendance à le diaboliser. Mais, pour moi, il ne faut pas aller dans le sens de ce que voudrait nous faire croire l'entreprise libérée qui développe son « modèle idéal » : dialogue direct entre le chef d'entreprise - le libérateur - et ses collaborateurs. J'estime au contraire que ce modèle est détestable dès que l'entreprise atteint une certaine taille et doit composer avec la complexité. L'étude de Technologia que j'ai mentionnée montre à quel point la fréquence et la qualité de la relation avec le manager de proximité sont déterminantes pour construire la QVT. Lorsqu'il y a un désaccord ou un conflit, on doit trouver les moyens de les résoudre. S'il n'y a plus personne pour le faire les tensions montent et les risques psychosociaux (RPS) avec. Même si les machines et algorithmes peuvent apporter un certain nombre d'informations, la dimension humaine est irremplaçable.
  •  
    "La QVT qu'est ce que c'est ? Qu'est-ce qui pousse les dirigeants à s'en emparer ? Et pourquoi ne pas aller vers l'entreprise libérée ? Les collectifs sont-ils morts ? Dans un entretien croisé, une conversation entre Yves Grasset, sociologue du travail et auteur de Nourrir le collectif - sortir de l'individualisation pour sauver le travail et Martin Richer spécialiste de la Responsabilité Sociale des Entreprises et co-auteur du rapport Qualité de vie au travail : un levier de compétitivité, ces questions vont trouver réponse... et le manager sa juste place."
Aurialie Jublin

Les gamers aussi peuvent surveiller leur rythme cardiaque (grâce à une souris... - 0 views

  • Un porte-parole du projet a déclaré à Quartz qu'elle pourrait être le premier accessoire high-tech annonciateur d’un futur dans lequel «les données des joueurs de haut niveau [de sport électronique] sont recueillies et analysées pour les aider à améliorer leurs performances, comme dans les sports traditionnels».
  •  
    "La souris chinoise Taidu mesure le nombre de battements de cœur à la minute et détecte les gamers les plus résistants à la pression."
Aurialie Jublin

Ces mutuelles santé qui remboursent les objets connectés - 0 views

  • Le groupe mutualiste à l'origine de cette initiative intervient auprès de 130.000 clients d'un type particulier. Il s'agit de professionnels de santé (infirmier, médecins, dentistes, pharmaciens) que la mutuelle souhaite inciter à utiliser des objets connectés comme dispositif de prévention.Mais, ces professionnels pourraient aussi devenir d'excellents prescripteurs de ces objets connectés auprès de leur propre clientèle, les patients.Soucieux de répondre aux inquiétudes de ses adhérents, le groupe mutualiste indique qu'il n'aura accès à aucune donnée de santé liée à l'utilisation de ces objets connectés. Donc, aucun contrat modulant ses tarifs en fonction du mode de vie ou de l'état de santé des adhérents n'est possible.
  • Aucun contrat de complémentaire santé ne peut prévoir donc encore d'appliquer une modulation tarifaire en fonction des habitudes de vie ou des paramètres individuels de santé. Mais l'assurance automobile vient néanmoins de franchir le Rubicon en modulant les tarifs selon la conduite au volant. Direct Assurance (Groupe Axa) propose une formule de contrat avec boîtier connecté qui applique un système de bonus-malus en fonction du comportement routier du conducteur.
  •  
    "Pasteur Mutualité crée un forfait de prise en charge d'objets connectés dans ses complémentaires santé.  Les mutuelles jouent officiellement la carte de la prévention."
Aurialie Jublin

Malakoff Médéric veut jouer le rôle de « coach santé » auprès des entreprises... - 0 views

  •  
    Et si les entreprises prenaient en main la santé de leurs salariés, en leur proposant un ensemble de services clé en main, comme, par exemple trouver un rendez-vous chez un ophtalmologue en moins de trois mois, évaluer leurs risques en fonction de leur travail et de leur mode de vie, dépister les maladies graves, bénéficier d'une aide dans des situations difficiles comme le soutien d'un parent âgé, réduire le poids de leurs dépenses de soins ou bâtir des « tableaux de bord » personnalisés de santé ? Voilà la proposition de « coaching santé » qu'adresse aux entreprises de toutes tailles l'assureur complémentaire Malakoff Médéric, le groupe mutualiste paritaire dirigé par Guillaume Sarkozy, ex-patron du Medef et par ailleurs frère aîné de Nicolas Sarkozy
abrugiere

Le chômage tue 14 000 Français par an - Le Point - 0 views

  •  
    Publiée dans la grande revue d'épidémiologie, International Archives of Occupational and Environmental Health (1), elle révèle que le chômage tue chaque année en France 14 000 personnes. Soit presque deux fois plus que les accidents de la route. Comme l'écrivent les épidémiologistes, en conclusion de leur étude, "tuer des emplois signifie tuer des gens, au sens figuré comme au sens propre".
Aurialie Jublin

Hyperconnectés, sur-sollicités, débordés… : il faut sauver le salarié numérique - 1 views

  • Faut-il pour autant passer par la loi pour préserver les employés, à l’exemple de l’Allemagne qui essaie de se doter d’une législation anti-stress ? Le but d’un tel recours législatif : restaurer des temps et des lieux dédiés à autre chose que le travail et éviter que les salariés hyperconnectés ne fassent un burn out. Pour Dr. Mark, il s’agirait plutôt de changer la culture du travail tant au niveau des employés que des entreprises.
  • Pour se déconnecter des réseaux sociaux, ne pas bondir à chaque notification de son smartphone, rediriger des e-mails “push” indésirables, organiser et hiérarchiser les tâches, quelques outils servent à simplifier son environnement digital de travail : Utiliser un service, comme Notify Me Not, qui classe les emails de notification et permet de se concentrer sur les emails professionnels envoyés par des « vraies » personnes. Mettre ses e-mails en pause avec Inbox Pause qui bloque les emails le temps voulu. Utiliser des applications pour lutter contre les technologies qui font perdre du temps et gagner en productivité : Any.do, un gestionnaire de tâches, Asana, un outil de collaboration sans email, Due, une application pour fixer des rappels de tâches, ou comme Do, une application qui permet de rester concentrer sur les tâches importantes. A situation désespérée, mesure extrême : installer l’extension Strict Pomodoro sur le navigateur pour bloquer tous les sites désignés comme indésirables pour un moment voulu, le temps de rester concentré sur son travail.
  •  
    "Une étude révèle que les salariés vérifient leur smartphone environ 150 fois par jour ; une autre, qu'un employé américain est interrompu toutes les trois minutes. Comment les RH s'emparent-t-elles de cet enjeu ?"
Aurialie Jublin

Comment Linus Torvalds travaille, debout sur un tapis roulant - 3 views

  •  
    "Linus Torlvads a présenté son espace de travail à domicile, et révélé qu'il travaillait debout, sur un bureau installé en hauteur, au dessus d'un tapis roulant. "Plus sain", explique-t-il."
Aurialie Jublin

Au Drive de Noyon, la journée commence par des étirements - Le Courrier picard - 0 views

  •  
    Nuque, poignets, dos. Les 23 salariés de ce service d'Auchan se chauffent avant l'embauche. Pour la direction, ça paie. Moins certain selon un médecin. Explications.
hubert guillaud

Alerte au burn-out dans le digital - Stratégies - 1 views

  •  
    Le burn-out, cette autre forme de détox. L'attachement à son job est souvent un facteur agravant...
Aurialie Jublin

Carglass fait sourire ses salariés, Les nouveaux défis des DRH - 0 views

  •  
    Le spécialiste de la réparation de pare-brise a développé en interne un module de formation de trois heures, développé en interne, visant à développer une attitude positive chez ses salariés. De bons résultats au final, avec une hausse de la satisfaction client, mais aussi de la satisfaction interne.
Aurialie Jublin

Présentéisme : l'autre visage (inquiétant) de l'absentéisme - 0 views

  • Crainte de perdre son emploi, angoisse de la précarité, difficulté à boucler les fins de mois, pression galopante au bureau, fermeture de sites, fusions et restructurations, tout concourt aujourd'hui à considérer son travail plus pour sa feuille de paye que pour une satisfaction personnelle. Et l'on craint désormais plus de se faire remarquer par son absence et de perdre le fil de l'information interne qui permettra en cas de coup dur de se repositionner. En clair : perdre du terrain. D'autant que nombre de consultants en ressources humaines conseillent aujourd'hui aux salariés de soigner leur « visibilité ».
  • Des études américaines ont ainsi montré que le présentéisme peut coûter cher aux organisations : on impute environ 60% des coûts du stress au présentéisme et 40% à l'absentéisme. En Europe le présentéisme coûterait en moyenne 20 milliards d'euros par an. Et une enquête de l'Université de Fribourg estime à près de 15% le taux d'employés en « démission intérieure ». Une moyenne plus faible dans les PME mais supérieure dans les administrations, les banques, et les compagnies d'assurance.
  •  
    "Présent mais...totalement absent. Voilà le paradoxe que traduit le présentéisme. Envers de l'absentéisme, il illustre à bas bruit souvent une situation de « burn out » ou de démission intérieure. Le salarié est présent physiquement mais psychiquement absent. "
1 - 20 of 21 Next ›
Showing 20 items per page