Skip to main content

Home/ Tic&Travail/ Group items tagged réseau social

Rss Feed Group items tagged

Aurialie Jublin

Le vertigineux filon de LinkedIn - 0 views

  • Quant aux recruteurs, ils continuent de voir dans «la plus grande base mondiale de données professionnelles» un outil unique pour toucher non seulement les 20% de personnes en recherche active d'emploi mais aussi les autres 80%. Alors que LinkedIn visait au départ les PME, les grandes entreprises se sont empressées de rappliquer dès le cap des 2 millions de membres franchi.
  • «Ce qui est formidable par rapport à mes boulots précédents, c'est que les articles sont ici le début d'une conversation et suscitent de fortes réactions de la communauté.» Nicolas Gueugnier, le cofondateur de Big Moustache, peut en témoigner. Après avoir lancé un appel à l'aide sur LinkedIn pour trouver les financements nécessaires à la survie de ce petit concurrent de Gillette, il a enregistré plusieurs milliers de commandes lui permettant de faire face à ses échéances et de poursuivre son activité. Un autre contributeur, jeune diplômé de Berkeley, a été embauché par Apple à la suite de ses articles particulièrement malins sur le marketing de compagnies comme Starbucks. «Publier peut se révéler le meilleur des CV», se félicite un Dan Roth visiblement enchanté de sa réorientation.
  • Et fourmille d'idées. Alors que vous travaillez sur un dossier, votre flux d'actualités LinkedIn pourrait à l'avenir s'enrichir d'articles en rapport avec votre sujet, tandis que la suite Office vous suggérerait des experts. Vos e-mails entrants dans Outlook mentionneraient le profil de l'expéditeur, sa carrière et ses relations. Avant toute réunion inscrite à votre agenda électronique, le système vous renseignerait sur vos interlocuteurs. Le CV que vous venez de terminer sur Word basculerait automatiquement sur LinkedIn, instantanément visible des recruteurs.
  •  
    "Si Microsoft a déboursé il y a un an 26 milliards de dollars pour mettre la main sur le réseau social des «pros», c'est que LinkedIn recèle un potentiel gigantesque. Ses utilisateurs, très attentifs, lui confient des informations très précieuses... Les perspectives d'avenir sont vertigineuses." Services aux entreprises (outils de recrutement, offres publicitaires, abo premium, outil de prospection commerciale, formation)
Aurialie Jublin

affordance.info: Du droit à l'oubli au capitalisme de la surveillance. - 0 views

  • Nous avons donc, d'un côté, les actuels GAFAM qui, pour mieux asseoir leur contrôle sur notre activité de consommation, opèrent une redistribution des règles de la privacy à leur seule convenance, avec le risque déjà palpable de la mise en oeuvre d'une société du contrôle Orwellienne, et fondent ce nouveau capitalisme de la surveillance. D'un autre côté, le High-Frequency Trading est le modèle déjà constitué et opératoire de régulation des marchés grâce à une analyse temps-réel dont sont seuls capables les algorithmes dédiés et la puissance de calcul associée, risquant à tout moment de nous plonger dans une nouvelle crise spéculative. En parallèle, est en train d'émerger, dans le sillage d'Airbn'B et d'Uber notamment, un nouveau modèle de salariat algorithmique, dont l'enjeu est de proposer un nouveau cadre de régulation de ce qui restera du travail ou des activités humaines non-automatisables, modèle qui en externalisant presque totalement les charges incombant jusqu'ici à l'employeur et en précarisant les travailleurs, renforce le risque d'une fin du modèle social compensatoire que nous connaissions jusqu'ici (et dans lequel les employeurs payaient des charges qui elles-mêmes permettaient de financer des politiques publiques, dans lequel un modèle de protection sociale était fondé sur l'impôt, etc ...).
  • Ceux qui supportent ces changements, c'est à dire ... nous, ont vaguement fait le deuil du rêve d'intelligence collective (trop rarement réactivé par exemple lors des négociations collectives autour de la privacy) qui avait présidé à l'émergence d'internet et se sont constitués en une nouvelle classe, un "cognitariat" jusqu'ici presque uniforme mais qui commence, du fait de la pression du salariat algorithmique et de la portion congrue des activités échappant encore au seul traitement calculatoire, un cognitariat disais-je, qui commence à voir émerger un sous-cognitariat. C'est ce cognitariat qui supporte des bouleversements dont l'enjeu d'est rien d'autre que la régulation des comportements sociaux (la régulation des comportements socio-culturels étant déjà opératoire au travers de la théorie de la bulle de filtre d'Eli Pariser notamment), régulation qui se fait notamment au travers de l'analyse prédictive permise par le traitement des "Big Data", et qui comporte également de nombreux risques liés à une essentialisation de l'humain ainsi qu'à une "biologisation" déjà à l'oeuvre au travers de l'essor de la génomique personnelle et de l'internet du génome.
  •  
    "Fin du travail, plein d'amis mais sans famille, apatrides du numérique. Le "Digital Labor" sera à n'en pas douter la problématique politique et économique des 50 prochaines années. Il amènera des changements et des disruptions profondes dont nous peinons encore aujourd'hui à mesurer l'ampleur. Ces bouleversements se structureront autour de 3 grands axes en revanche déjà identifiables : celui de ce capitalisme de la surveillance et du rôle des GAFAM celui du salariat algorithmique cette fois préempté par le modèle d'une partie des NATU (AirB'B et Uber donc) et celui, enfin, d'une nouvelle classe 'trans-' ou 'hyper-'sociale, le cognitariat, et sa version sombre, le lumpen-cognitariat dont je vous parlais dans mon billet sur "les coolies de la pop économie"."
Aurialie Jublin

Avec « Let's Meet », Viadeo révolutionne les rencontres professionnelles - Vi... - 0 views

  • La conception de « Let’s Meet » découle d’une conviction de Viadeo solidement ancrée : le marché français de l’emploi fait face à une nouvelle donne, dans laquelle le potentiel de réussite de chacun dépend de plus en plus de sa capacité à optimiser sa visibilité sur ce marché et à nouer son propre réseau relationnel.
  •  
    "Viadeo, le réseau social professionnel leader en France, lance l'application mobile « Let's Meet », qui facilite les rencontres professionnelles entre les 10 millions de membres français de Viadeo. Un outil révolutionnaire pour transformer en un « swipe » votre réseau virtuel en opportunités réelles !"
Chamila Puylaurent

Peur et manque de confiance, les principaux freins à l'innovation participative - 0 views

  •  
    "Contrairement aux idées reçues, la France est un pays de créateurs, sauf qu'ils ne sont pas assez reconnus et encouragés dans notre pays. Un constat partagé le 24 novembre par Innov'Acteurs lors du Carrefour de l'innovation participative, journée de réflexion autour des enjeux de l'innovation et de la créativité dans les entreprises. "
Aurialie Jublin

WeWork : un Linked-in... utile - Wired - A lire ailleurs - 0 views

  •  
    WeWork, réseau de coworking space implantés dans 7 grandes villes américaines + Londres, avec un réseau social, WeWork Commons, qui vise à apporter l'expérience que les coworkers connaissent dans les bureaux physiques en ligne, à tout le monde, partout. C'est un réseau social (de 15 000 personnes) où les membres partagent conseils et entraides. L'enjeu, apporter un outil de travail vraiment utile aux travailleurs indépendants, aux entrepreneurs de la freelance economy."
Aurialie Jublin

Le BYOID, un sésame pour la transformation numérique | CXP - 0 views

  •  
    Encore un BYO... "Familier du web et des réseaux sociaux, vous connaissez certainement ce service que proposent divers réseaux grand public et qui vous invite à vous identifier une seule fois pour pouvoir ensuite aller partout : écouter de la musique avec des amis sur Spotify, rivaliser avec des copains sur une plateforme de jeu en ligne ou encore partager des informations professionnelles sur LinkedIn. Ce dispositif sécuritaire relève du concept Bring Your Own Identity ou BYOID (1). Son premier avantage est de faciliter la vie de l'internaute (qui n'a pas à s'encombrer d'une accumulation de mots de passe), de fluidifier son accès aux sites sur lesquels il s'inscrit et ainsi de le fidéliser. "
  •  
    Encore un BYO... "Familier du web et des réseaux sociaux, vous connaissez certainement ce service que proposent divers réseaux grand public et qui vous invite à vous identifier une seule fois pour pouvoir ensuite aller partout : écouter de la musique avec des amis sur Spotify, rivaliser avec des copains sur une plateforme de jeu en ligne ou encore partager des informations professionnelles sur LinkedIn. Ce dispositif sécuritaire relève du concept Bring Your Own Identity ou BYOID (1). Son premier avantage est de faciliter la vie de l'internaute (qui n'a pas à s'encombrer d'une accumulation de mots de passe), de fluidifier son accès aux sites sur lesquels il s'inscrit et ainsi de le fidéliser. "
Chamila Puylaurent

Réseau social et collaboratif en entreprise : témoignages - 0 views

  •  
    "Les entreprises sont de plus en plus conscientes des avantages potentiels de l'introduction d'un réseau social interne. Le réseau social peut permettre une véritable transformation des pratiques de collaboration, avec des échanges plus fluides, une mobilisation de l'intelligence collective pour partager les connaissances, pour être plus efficace, pour innover."
Aurialie Jublin

Prix du DRH numérique : le groupe SNCF rafle la mise - 0 views

  •  
    "L'association nationale des directeurs des ressources humaines (ANDRH) a remis, le 15 septembre, ses premiers prix du DRH numérique. La SNCF et sa filiale Keolis sont récompensées pour des projets RH ayant participé à une transformation numérique profonde de leur organisation."
Aurialie Jublin

Réseaux sociaux : du business au lieu de travail, l'entreprise schizophrène ? - 0 views

  •  
    "Les entreprises peuvent-elles vraiment considérer les réseaux sociaux comme des outils business tout en ne formant pas les salariés à leurs usages voire... en bloquant leur accès sur le lieu de travail ?"
Chamila Puylaurent

Collaboratif : les communautés de pratiques… et maintenant, l'entreprise-comm... - 0 views

  • une communauté de pratiques se définit, pour l’entreprise, selon trois caractéristiques principales : l’intérêt commun des participants, un fonctionnement en dehors des liens hiérarchiques traditionnels et des échanges réguliers. Soit : “Un groupement de personnes réunies, de manière ponctuelle ou non, par un intérêt commun et dont les échanges sont animés de façon régulière.“ Côté finalités, trois objectifs peuvent être recherchés : Le développement de compétences opérationnelles (compétences métier ou transversales) Le renforcement de l’efficacité opérationnelle (sur un projet en particulier par exemple) La transformation des modes de fonctionnement et de la culture d’entreprise
  •  
    "Souvent liées au déploiement d'outils collaboratifs, réseaux sociaux internes en tête, les communautés de pratiques font désormais partie du paysage de la gestion des compétences de l'entreprise. Et maintenant ?"
  •  
    "EURÊKA. Souvent liées au déploiement d'outils collaboratifs, réseaux sociaux internes en tête, les communautés de pratiques font désormais partie du paysage de la gestion des compétences de l'entreprise. Et maintenant ? "
Aurialie Jublin

LinkedIn s'associe à Evernote pour faire entrer les cartes de visite papier d... - 0 views

  •  
    LinkedIn et Evernote annoncent la signature d'un partenariat stratégique. Les abonnés du réseau social pourront accéder aux services d'Evernote (notamment la numérisation de cartes de visite) et inversement. A l'ère d'Internet et des réseaux sociaux, on pourrait penser que les cartes de visite papier sont en voie de disparition. Et pourtant. Elles constituent toujours l'un des traits d'union le plus répandus entre professionnels, notamment lors d'événements de "networking". LinkedIn, leader des réseaux sociaux professionnels, veut faire entrer les cartes professionnelles dans l'ère numérique. Il avait acheté la start-up Card Munch, spécialiste du "scan" de cartes de visites, en 2011, Mais c'est sur un autre partenaire, Evernote (un bloc note digital, bien plus populaire), qu'il s'appuie pour étendre cette fonctionnalité. Le service Card Munch sera d'ailleurs fermé en juillet prochain.
Aurialie Jublin

Emploi:Viadeo lance une nouvelle fonctionnalité - 2 views

  •  
    "Viadeo, premier réseau social professionnel de France avec 8 millions de membres, lance une nouvelle fonctionnalité pour réunir autour d'un même métier recruteurs et salariés, afin d'aider ces derniers à mieux anticiper l'évolution de leur carrière. Lancée vendredi sur le site, après plusieurs jours en version bêta, la fonctionnalité "Face à Face" propose quelque 500 groupes de discussion autour d'un métier - d'artiste-plasticien à chef de projet informatique, en passant par directeur juridique ou kinésithérapeute."
Aurialie Jublin

LinkedIn ouvre son programme "influenceurs" à tous ses membres | L'Atelier - 2 views

  • En ouvrant son programme de partage de contenu à tout le monde, la plateforme espère que ses membres produiront un flux régulier de contenu partageable pour les professionnels d’entreprise, de la même façon que Facebook avec son fil d’actualité composé en grande partie de photos à destination de son réseau d’amis. LinkedIn va utiliser un algorithme pour identifier les articles qui auront le vent en poupe par les lecteurs pour ensuite les mettre en avant et les distribuer de façon plus large. En outre, LinkedIn permet aujourd’hui à ses utilisateurs de suivre des personnes qui ne sont pas dans leur réseau et de construire leur propre groupe de suiveurs, à la manière de Twitter. Chacun pourra alors devenir un influenceur sur LinkedIn sans avoir la notoriété de Bill Gates. LinkedIn insère aussi des annonces dans le fil d’actualité des utilisateurs, afin d’avoir des revenus publicitaires.
  • L’objectif de cette modification, est de rendre l’interface sociale, un lieu où chaque membre peut devenir productif et réussir sa carrière professionnelle, pas seulement dans le cadre de la recherche d’emploi ou de personne.
  •  
    "LinkedIn a ouvert son programme « influenceurs » à tous ses utilisateurs, leur permettant ainsi de publier du contenu, de suivre des personnes et de gagner des « followers », à la manière de Twitter."
Aurialie Jublin

RoboEarth, les robots possèdent désormais leur propre Internet - 0 views

  •  
    Aujourd'hui, les robots qui sont régulièrement créés sont généralement assignés à une tâche bien précise. Grâce à - ou à cause de - un projet financé par l'Union Européenne, les machines vont pouvoir apprendre les unes des autres. Ce programme, nommé RoboEarth va, en quelques sortes, permettre aux robots l'accès à leur propre Internet. Derrière RoboEarth, nous retrouvons des équipes de la marque Phillips ainsi que cinq universités européennes. Le but est de donner aux robots la possibilité d'apprendre les uns des autres. Ainsi, une machine pourrait effectuer une tâche pour laquelle elle n'est pas programmée à la base en récupérant les programmes nécessaires sur le Web des robots. Bien évidemment, l'appareil devra être 'physiquement' adapté, difficile, par exemple, pour un robot sans 'bras' de réussir à ouvrir une petite boite.
julien camacho

L'énorme potentiel de LinkedIn, le "Facebook sérieux des pros" - Le Nouvel Ob... - 0 views

  •  
    Avec ses 225 millions de profils et ses deux nouveaux utilisateurs chaque seconde, LinkedIn est le réseau social professionnel à la plus forte croissance. Selon une étude intitulée "LinkedIn, the serious network" publiée ce mardi 2 juillet par faberNovel, LinkedIn représente "un géant sous-estimé de la technologie, avec un énorme potentiel".
julien camacho

Linkedin serait-il le Google du monde professionnel ? - 0 views

  • Comme le rappelle faberNovel, Linkedin tire son chiffre d’affaires à 57 % de ses services destinés aux recruteurs ("talent solutions"), à 27 % de la publicité, et à 20 % de ses membres premium.
  • Depuis quelques mois, Linkedin se transforme et affiche donc de nouveaux services. Le plus en vue, ce sont les news, apparues en début d’année. Des informations uniquement orientées vers le monde professionnel et personnalisées pour le membre connecté. Elles pourraient aussi faire de Linkedin un média professionnel privilégié. De quoi concurrencer les Google News, les Yahoo! News mais aussi Flipboard.
  • le Californien affiche aujourd’hui un impressionnant ratio R&D sur chiffre d’affaires de 25 %. Un taux qui s’explique entre autres par le lancement, en 2011, d’un projet ambitieux, appelé Inversion. Objectif : redévelopper complètement le code de base du système pour qu’il tienne la charge des futures ambitions du réseau. Rien de moins. "Ils ont voulu se donner des moyens d’accélérer leur progression, raconte Caroline Pandraud. Alors ils ont tout défait et reconstruit pour que l’ensemble devienne une plateforme." Et que d’autres éditeurs ou développeurs puissent développer des plug-in, ou pour que d’autres sites intègrent des boutons "share" (partage) ou "Apply" (postule) à la manière des "j’aime" de Facebook ou des "tweeter" de Twitter.
  • ...4 more annotations...
  • Mais, pour monter en puissance encore plus vite, depuis l’an dernier, Linkedin a procédé à quelques acquisitions majeures. Fin 2012 :  le très prisé Slideshare sur lequel tous les professionnels partagent leurs présentations. En avril dernier, l’agrégateur de news Pulse, concurrent de Flipboard, qui a permis à Linkedin de lancer ses news en quelques jours à peine. En mai, enfin, le moteur de sondage autour de contenu Maybe.
  • Pour faberNovel, Linkedin pourrait devenir une place de marché d’experts si ceux-ci sont notés par leurs pairs, une place de marché de projets si les appels passent par sa plate-forme, un lieu où les start-up peuvent trouver des investisseurs, etc. Mais en extrapolant encore plus loin : "dans un ou deux ans, Linkedin pourrait devenir un Amazon du business,"
  • L’agence faberNovel publie ce mardi 2 juillet une étude fouillée du modèle Linkedin. Bien au-delà du réseau social professionnel, ce nouveau géant du numérique veut devenir le graphe de l’économie mondiale.
  • L’agence faberNovel publie ce mardi 2 juillet une étude fouillée du modèle Linkedin. Bien au-delà du réseau social professionnel, ce nouveau géant du numérique veut devenir le graphe de l’économie mondiale.
  •  
    "La force historique de Linkedin, c'est son graphe. Cette toile vivante qui relie les membres entre eux, employés, recruteurs, entreprises, etc. Comme pour Facebook, Amazon mais aussi Google, c'est le cœur du business model. Celui qui alimente le système en données brutes et croisées, et qui exploite le principe des "affinités" entre membres pour proposer postes, informations ou publicités ciblés. Avec une différence notable par rapport aux autres médias sociaux : ici, tout le monde s'inscrit avec son identité réelle, car tout le monde y a intérêt. Graphe et big data sont les deux clés du système. Ils alimentent les trois moteurs Linkedin, comme l'explique faberNovel : le recrutement, le développement de business et le partage de contenu. "La singularité de Linkedin, c'est d'appliquer le big data au recrutement," insiste Caroline Pandraud, lead project analyst chez faberNovel. Derrière, trois algorithmes activent le moteur de recherche dans la base, le moteur du graphe et le moteur de recommandation."
  •  
    L'agence faberNovel publie ce mardi 2 juillet une étude fouillée du modèle Linkedin. Bien au-delà du réseau social professionnel, ce nouveau géant du numérique veut devenir le graphe de l'économie mondiale.
Aurialie Jublin

Fidbacks, le profil de confiance - 1 views

  •  
    "Lancé en Janvier 2013, le site Fidbacks permet à ses membres de se créer un profil agrégeant l'ensemble des commentaires qu'ils ont reçus sur les différentes plateformes d'échanges entre particuliers qu'ils utilisent (Airbnb, Buzzcar, Couchsurfing, Blablacar, Deways, eBay, Etsy, Priceminister, Vadrouille-Covoiturage, Zilok …). Fidbacks leur permet ensuite de partager ce profil très simplement sur chacun des sites qu'ils utilisent afin de rassurer leurs interlocuteurs et d'échanger en toute confiance à chaque fois qu'ils ont besoin de démontrer leur honnêteté sur internet."
Aurialie Jublin

Emploi : les jeunes toujours inconscients de leur e-réputation - 1 views

  •  
    Une récente enquête effectuée par l'institut américain On Device Research vient confirmer une nouvelle fois que les jeunes en âge de travailler (enquête sur les 16-34 ans) sont toujours aussi peu conscients de l'impact de l'image qu'ils donnent d'eux sur le net - spécialement sur les réseaux sociaux - c'est-à-dire de leur e-réputation, web-réputation, cyber-réputation ou réputation numérique, comme on voudra
1 - 20 of 29 Next ›
Showing 20 items per page