Skip to main content

Home/ Tic&Travail/ Group items tagged startup

Rss Feed Group items tagged

Aurialie Jublin

Quand les grands groupes s'emparent des processus conçus pour les startups - ... - 0 views

  •  
    "LEGO, SPOTIFY, AXA… qu'ont-ils en commun ? Un chiffre d'affaires de plusieurs milliards de dollars ? Une place parmi les plus innovantes entreprises au monde ? Oui… mais surtout toutes les trois partagent un processus d'innovation emprunté des startups. Et nul besoin d'aller dans la Silicon Valley pour l'essayer dans vos projets. Conçu à l'origine et popularisé par l'équipe de Google Ventures, le Design Sprint a commencé comme un programme de travail focalisé et intensif de cinq jours. Il avait pour objectif d'aider les startups accompagnées par le géant de la technologie à résoudre rapidement les gros problèmes. L'idée était de passer rapidement de la découverte du problème à l'hypothèse, au prototypage et aux tests en seulement cinq jours. Mais comme nous verrons par la suite, cette méthode ne se limite pas seulement aux startups."
Aurialie Jublin

HuMooV, la start-up qui vous paie pour surfer sur les réseaux sociaux - 1 views

  •  
    Depuis son ouverture, le projet attire des centaines de candidats, jeunes ou retraités attirés par les 250 euros nets mensuels et la mutuelle.
Aurialie Jublin

#Delivery : Le destin de Take Eat Easy pourrait-il devenir la norme ? - Maddyness - 0 views

  • Il faut ainsi, pour chaque startup, intégrer dans ses frais la logistique (les livreurs), le service client, mais également les frais liés aux “dispatcheurs” chargés de répartir les livreurs selon les commandes, au recrutement de livreurs, au matériel, etc. Des coûts qui, mis bout à bout, dépassent de loin les gains réalisés par la startup.
  • Résultat : une marge contributive négative très importante, si importante que même en envisageant des économies à l’échelle, le temps, la diminution de l’intensité concurrentielle, ceux-ci semblent voués à l’échec, en tout cas sans investisseurs pour les appuyer.
  •  
    "L'annonce de la mort de Take Eat Easy a jeté la semaine dernière un pavé dans la mare de la livraison à domicile. Si la nouvelle en a surpris plus d'un, elle a pointé la difficulté des startups qui se sont lancées dans ce marché ultra-concurrentiel. Mais toutes les startups concurrentes de Take Eat Easy sont-elles vouées à disparaitre ? "
Aurialie Jublin

La chute de Take Eat Easy, une mauvaise nouvelle pour la bulle internet? | Slate.fr - 0 views

  • Au bout du compte, seule une toute petite minorité des projets arrive en position hégémonique, puisque le principe est qu’il n’y a qu’un vainqueur par secteur (la plateforme arrivée en premier rafle tout le marché, puisque personne n’a besoin d’un deuxième Uber, d’un deuxième Airbnb ou d’un deuxième Blablacar, avec un peu moins de chambres à louer, de chauffeurs disponibles ou de covoitureurs potentiels). L’aventure s’arrête donc au moment où les équipes se retrouvent à cours d'argent et que plus personne n'est prêt à parier un nouveau tour de table. Et plus la croissance aura été forte et rapide, plus le bordel laissé derrière sera impressionnant, ce qu’on a mesuré aux réactions outrées de restaurateurs ou de livreurs apprenant qu’ils ne seraient pas payés pour le mois de juillet.
  • Faut-il y voir un début d'éclatement de bulle? Difficile de tirer des conclusions, mais la succession de plusieurs annonces de redressement judiciaires d'autres start-up médiatiques comme Take Eat Easy soulève la question selon le rédacteur en chef du magazine En-Contact, spécialisé dans la relation client, qui écrit dans un billet d'humeur: «On peut se poser la question tant la capacité à brûler du cash de ces entreprises a été réelle, voire parfois stratosphérique et ferait sourire le moindre patron de TPE ou PME dont l’obsession quotidienne est le niveau de sa trésorerie, et qui prend des mesures de sauvegarde dès lors que son compte professionnel est proche de zéro ou déjà en dessous.» Les modèles grand public sont aussi plus sexy et simples à comprendre (en tout cas, c'est l'impression qu'ils peuvent donner), et cet aspect a tendance à attirer les «meetoo» et les «copycats», comme l'explique Stéphane Schultz, attirés par la le succès de la première phase de recherche de modèle économique, et qui créent «des services identiques et “adaptés” à un pays ou une situation particulière.»
  •  
    "Ce modèle implique une tension permanente entre le risque inhérent de l'activité, qui dépense beaucoup d'argent, et le potentiel de valorisation, lié à une forte croissance: «Il s'agit d'un choix à faire entre croissance et rentabilité. Soit on est rentable très vite avec une faible croissance, soit c'est l'inverse.» «On ne peut pas à la fois reprocher à l'équipe de Take Eat Easy de s'être plantée, reconnaît l'investisseur, et encenser Uber qui lève des milliards», car dans les deux cas la logique est la même, même si les ordres de grandeur n'ont rien à voir: l'argent levé accélère l'hyper-croissance au prix d'énormes dépenses. «Uber est toujours dans sa phase de croissance», ajoute Stéphane Schultz, et son expansion toujours en cours."
Aurialie Jublin

Congratulations! You've Been Fired - The New York Times - 0 views

  •  
    "AT HubSpot, the software company where I worked for almost two years, when you got fired, it was called "graduation." We all would get a cheery email from the boss saying, "Team, just letting you know that X has graduated and we're all excited to see how she uses her superpowers in her next big adventure." "
Aurialie Jublin

Start-up : ces "barbares" qui veulent changer le monde, saison 2 - L'Obs - 0 views

  •  
    "Ils ont créé une start-up, travaillent en free lance, sont cadres dans un grand groupe. Ils ont une ambition commune: inventer de nouveaux modèles d'entreprise, d'associations, de travail collaboratif. Ils se sont retrouvés à l'Archipel. Découvrez-les !"
Aurialie Jublin

Coca-Cola Hopes Its Startup Incubator Is The Real Thing | TechCrunch - 0 views

  •  
    Suddenly major brands are looking to get into the startup funding game, whether we're talking GE, Yammer or even non-tech brands like McDonald's. Coca-Cola is another consumer brand looking for an edge by funding new startups. Coke isn't doing it for pure investment purposes necessarily, but because they believe lean startups can give them the creativity, agility and speed to market they lack. Startups also put a fresh set of eyes on a problem. And even a company like Coke with more than 700K employees spread across nearly 200 countries needs that once in a while.
Aurialie Jublin

Innovation sociale : quand les startups inspirent les grandes entreprises - 1 views

  •  
    "Innovation sociale : quand les startups inspirent les grandes entreprises"
hubert guillaud

Bitlock : votre cadenas par iPhone - Hack Things - 0 views

  •  
    Et voici Bitlock - http://www.kickstarter.com/projects/126495570/bitlock-turning-your-smart-phone-into-your-bike-ke -, le cadenas de votre vélo sans clé, qui se commande via votre smartphone... Existe aussi la sonnette de porte : http://www.hackthings.com/knock-knock-whos-there-idoorcam/ L'avenir des objets est assurément d'être commandés par votre smartphone.
hubert guillaud

YCombinator Hardware Startups- Hack Things - 0 views

  •  
    Hack Things revient sur les 10 startups lauréates des derniers DemoDay de l'incubateur des incubateurs, YCombinator - voir la liste complète des startups incubées : http://yclist.com . Ca va d'Ixi le robot - https://www.ixiplay.com/the-robot-buddy-kids-will-love/ - A Senic - http://senic.com - un système pour transformer votre smartphone ou votre iPad en outil de mesure professionnel en passant par une plateforme pour le matériel - http://asseta.com/ - ou encore un système de menus de restaurants qui passe par les smartphone des clients - http://buttersystems.com - leur permettant d'enregistrer leurs préférences alimentaires...
hubert guillaud

Bienvenue dans le club des licornes - TechCrunch - 0 views

  •  
    Le club des licornes, ce sont les startups qui depuis 2003 ont été valorisées à plus d'un milliard de dollars. On en compte 39. Soit 0,07% des startups financées durant cette période. Il s'en créé 4 par an.
Aurialie Jublin

Emploi et croissance : l'avenir appartient à ceux qui start-up - 0 views

  •  
    "Neuf brillants jeunes créateurs d'entreprises technologiques européens lancent un Manifeste des start-up. L'objectif : faire de l'esprit d'entreprise numérique un véritable levier de croissance et d'emploi. Le potentiel semble immense. "
Aurialie Jublin

L'innovation d'Alcatel-Lucent passe-t-elle par les start-up internes ? - 1 views

  • "Je cherche comment réinsuffler l’esprit entrepreneurial et d’innovation de l’entreprise," insiste le DG de l’équipementier. Et la start-up interne est une des voies qu’il a identifiées pour arriver à ses fins. Rien à voir avec une spin-off. Comme le précise Dor Skuler, VP et directeur général de la nouvelle entité israélienne, "il s’agit de raccourcir les cycles de décisions. Et de permettre à la R&D et au business de travailler plus étroitement ensemble."
  • Ce dispositif de start-up interne ne concernera pas toutes les technologies développées par Alcatel-Lucent. Mais le cloud est le nouveau pilier de la stratégie, imposant à l’entreprise d’avancer vite. Et il n’a pas historique chez l’équipementier, ce qui permet une telle rupture dans l’organisation. Mais Alcatel-Lucent profite aussi de CloudBand pour s’essayer à d’autres leviers de réussite. Comme l’ouverture du système. D’un côté, en s’appuyant sur le cloud opensource OpenStack. Et de l’autre, en en faisant une plate-forme ouverte aux développeurs d’applications de fonctions de réseau virtualisées ("y compris à nos concurrents", précise Dor Skuler).
  •  
    Michel Combes, DG d'Alcatel-Lucent, était en Israël pour inaugurer sa deuxième entité consacrée au cloud. Lancée sous forme de start-up interne, elle illustre les méthodes que le patron met en œuvre pour redonner le goût de l'innovation et de l'entrepreneuriat à son entreprise.
1 - 13 of 13
Showing 20 items per page