Skip to main content

Home/ Tic&Travail/ Group items tagged mobilité

Rss Feed Group items tagged

Aurialie Jublin

On the Road with the 'Workampers,' Amazon's Retirement-Age Mobile Workforce - VICE - 0 views

  • Workampers" are mostly retirement-age migrant workers who have taken to the road in RVs and camper vans in pursuit of temporary jobs to make ends meet. Just like their truly retired counterparts, these workers travel the country, sightseeing and staying overnight in RV parks. But many workampers also depend on low-wage temp jobs like overseeing campgrounds, selling tickets at NASCAR races, or—as in LaFata's case—spending long nights packing boxes for the planet's largest e-commerce corporation.
  • Although workampers' schedules can be grueling, they are quick to express appreciation for the community and sense of belonging that their migratory life offers them. The workers at Buckeye not only lived and worked together but formed close bonds and shared a fierce camaraderie. With much help from her workamper neighbors, LaFata recently moved into a rented mobile home while she makes several much-needed repairs on her van. Advertisement
  •  
    "These workers travel the country, sightseeing and staying overnight in RV parks while laboring in low-wage temp jobs-and at least some of them love the lifestyle."
Chamila Puylaurent

Changer le travail ou changer de travail ? - 3 views

  •  
    "La plupart des gens souffrent aussi d'un travail devenu de plus en plus difficile sous le poids de contraintes multiples. Le stress, la surcharge, la pression, les tensions diverses sont des réalités pour beaucoup. Aussi, il est urgent de repenser les modes d'organisation du travail. Mais à défaut de changer le travail ou le monde, ne serait-il pas plus réaliste dans un premier temps de changer de travail ? La mobilité interne, comme moyen pragmatique de changer d'activité et d'environnement, pourrait-elle permettre de changer le rapport au travail des salariés ?"
Aurialie Jublin

La MAIF instaure le droit à l'erreur - Les Echos Business - 0 views

  •  
    Afin de tranquilliser les esprits, l'accord conclu en 2012 pour accompagner le nouveau schéma directeur opérationnel admettait donc la possibilité de commettre des erreurs, le temps de se faire à sa nouvelle réalité professionnelle. Dans la foulée, il a paru évident d'intégrer le principe de la tolérance à l'erreur dans la renégociation d'un accord de prévention des risques psychosociaux. « La nouvelle organisation a contribué à individualiser les postures, et les remontées du réseau ont fait part de problèmes, avec une tendance à un management trop strict et à une infantilisation des gens. Cela a été un déclencheur pour la direction, qui a décidé de faire quelque chose d'innovant », analyse-t-il. Olivier Ruthardt voit en effet dans la tolérance à l'erreur un élément fondamental : « Vous redonnez aux gens qui agissent, et donc se trompent, la possibilité de découvrir d'autres champs d'expérimentation. » Le DRH va même plus loin : « Quand tout le monde fait la même erreur, c'est là qu'est la norme. » Encore faut-il repérer la mutation, ce qui veut dire dialoguer sans avoir peur de dire ses échecs.
Aurialie Jublin

« Loin du bureau » : ce que révèlent nos messages d'absence | Nouveau monde |... - 1 views

  •  
    Une partie de la conclusion de l'article : "Connexion et mobilité : les deux caractéristiques des ordiphones sont appelées à constituer la structure fondatrice d'un nouveau contrat de travail, adapté à la réalité. Dans un souci de cohérence, un droit à la mobilité sera reconnu : droit de travailler depuis n'importe où, trois ou quatre jours par semaine. Un droit à la mobilité géographique apparaît comme l'autre face de l'obligation de connexion, qui tend à s'imposer, en pratique. Il n'est pas question de télétravail, synonyme de « bureau à la maison ». Il est question d'accorder au salarié la liberté de travailler où il veut, pendant une partie de la semaine. Connexion obligatoire, car on ne peut pas payer les gens à ne rien faire. Droit au déplacement, car on ne peut pas non plus continuer à imposer aux salariés des trajets quotidiens éreintants et coûteux alors que ces mêmes salariés peuvent fort bien faire leur travail depuis n'importe où (sous certaines réserves tenant notamment à la protection des informations confidentielles de l'entreprise)."
Aurialie Jublin

Le projet Matrioshka : des tiers lieux mobiles pour améliorer la ville | L'At... - 2 views

  • Son premier prototype sera présenté à Paris pour la conférence climat, la COP21 en décembre prochain. Le projet Matrioshka vise à construire des tiers lieux mobiles pour la ville notamment. Cela ressemble à une colonne Morris nouvelle génération, de six mètres de haut, et sans les publicités pour les spectacles. À la place, un routeur Wi-Fi et des panneaux solaires fournissent énergie et accès internet aux utilisateurs. Une énergie qui pourra alimenter quatre ordinateurs et six téléphones assurent les créateurs. Des places de bureau sont également prévues pour accueillir les salariés en réunion par exemple. La différence avec le Strawberry Tree dont L’Atelier avait déjà parlé ? La mobilité. Le Matrioshka serait en effet un dispositif pliable ou démontable, déplaçable au gré des besoins. Un peu à l'image du bus de la start-up Leap qui transformer de son côté le trajet quotidien en tiers lieu
  •  
    "Son premier prototype sera présenté à Paris pour la conférence climat, la COP21 en décembre prochain. Le projet Matrioshka vise à construire des tiers lieux mobiles pour la ville notamment. Cela ressemble à une colonne Morris nouvelle génération, de six mètres de haut, et sans les publicités pour les spectacles. À la place, un routeur Wi-Fi et des panneaux solaires fournissent énergie et accès internet aux utilisateurs. Une énergie qui pourra alimenter quatre ordinateurs et six téléphones assurent les créateurs. Des places de bureau sont également prévues pour accueillir les salariés en réunion par exemple. La différence avec le Strawberry Tree dont L'Atelier avait déjà parlé ? La mobilité. Le Matrioshka serait en effet un dispositif pliable ou démontable, déplaçable au gré des besoins. Un peu à l'image du bus de la start-up Leap qui transformer de son côté le trajet quotidien en tiers lieu"
Aurialie Jublin

Le transport public se transforme en espace de travail - Influencia - 0 views

  • Dans chacun de ses cinq bus de luxe, la start-up vous permet de valider votre transport avec un QR code, pas la peine de trimbaler un billet ou une carte. Une fois à l’intérieur du bus ultra moderne boisé et hipstérisé, vous êtes carrément assis dans un café à l’atmosphère collaborative, avec le wifi gratuit et un bus manager qui tient son smartphone comme un menu, prêt à vous amener le jus de votre choix au premier clic de commande. L’autre valeur ajoutée de Leap, c’est un GPS qui permet de suivre le trajet en temps réel et une application donnant accès aux profils sociaux des autres passagers.
  •  
    "Pour répondre au défi du transit de masse dans les cités urbaines connectées de demain, le bus se réinvente. Et à San Francisco, cela passe forcément par les start-up, comme Leap lancée la semaine dernière."
marinealbarede

Platform links employees with short-term job sabbaticals | Springwise - 0 views

  •  
    Jobbatical est une place de marché estonienne, qui vise à mettre en relation des personnes qui cherchent un emploi de courte durée (parce qu'en congés sabbatiques, envie de faire autre chose, d'avoir une expérience à l'étranger) et des entreprises qui ont ces besoins, à l'heure d'une mobilité accrue des individus.
Aurialie Jublin

Entreprise et travail en mobilité : demain, le nuage dans nos mallettes ? - 1 views

  •  
    "Bring your own device ! L'acronyme fait office d'injonction : utilisez votre smartphone au bureau, l'entreprise saura l'encadrer. Mais le BYOD fait souvent pschitt, indiquent plusieurs études. Place au cloud ?"
Aurialie Jublin

A Network Of Transparent Futuristic Offices Created For The Mobile, Urban Workforce | C... - 0 views

  • The design is basically an updated and more stylish version of an internet cafe, intended to encourage more interaction. The structure is a simple glass wall or cube, so everyone is visible while they work, like in a miniature version of the Apple store on Fifth Avenue in New York City, "As opposed to being tucked away by yourself at Starbucks, WW offers the opportunity to connect with fellow entrepreneurs while being 'out there' and seen by the public doing business," Berdou explains
  •  
    "U.K. design student Julie Berdou has an idea for how to create even more options for mobile work: A network of tiny offices, called WW, that would be spread across a city, offering a spot to stop in for a few minutes and work while you're on-the-go. Her design won a recent RSA Student Design Award."
Aurialie Jublin

Temps choisi, télétravail, mobilités : les RH s'emparent de l'autonomie - 4 views

  • Laisser les collaborateurs choisir leurs horaires de travail… Loin de l’utopie, c’est ce qu’a mis en oeuvre, Philippe de Gibon, PDG et cofondateur de Convers, centre d’appels de plus de 200 salariés situé, importance du cadre de travail oblige, … sur la promenade des Anglais ! Le principe est simple : l’organisation du travail est entièrement centrée sur les rythmes de vie des salariés, par nature instables. Ceux-ci choisissent chaque semaine leurs horaires de travail de la semaine suivante, dans le cadre d’un forfait hebdomadaire d’heures qui lui reste fixe, mais est modifiable deux fois par an. Ainsi, rassembler ses horaires sur 3 jours, se dégager une journée ou travailler exceptionnellement le week-end devient possible, tout comme le fait de moduler son activité en fonction de l’évolution du rythme de sa vie personnelle.
  • Sur une période de douze mois, la GAE crée un appui à la mobilité, sur la base du volontariat, à des salariés appartenant à des secteurs en sureffectif, en leur transférant des compétences qui seront utilisables dans des secteurs identifiés eux comme étant en sous-effectifs.
  • La “mobilité professionnelle volontaire sécurisée” fait partie de ces nouveaux outils. En sécurisant davantage et en déployant un dispositif déjà existant, la réforme du marché du travail a ouvert la voie à une gestion innovante de la mobilité, cette fois externe : au-delà d’une gestion prospective permettant d’identifier des métiers “en tension” (qui recrutent) ou “sensibles”, et de cellules de veille visant à pérenniser les emplois disponibles, PSA a mis en place des plateformes régionales de mobilité sécurisée. Celles-ci, explique Philippe Dorge (photo), DRH du groupe PSA Peugeot-Citroën, crée des périodes de mobilité d’un an renouvelable, avec à son terme un droit de retour à PSA voire une compensation salariale.
  • ...1 more annotation...
  • les sites d’Areva fonctionnent ainsi en entreprise étendue (voir aussi l’exemple d’Airbus en région toulousaine), en étroite relation avec ses sous-traitants et les PME locales, via notamment des bourses de l’emploi et de l’apprentissage. Appuyant la vision également portée par McDonald’s, Philippe Vivien refuse toute guerre des talents : “Ce n’est pas la rétention qui fait la performance, c’est le développement des compétences”.
  •  
    "Travailler autrement pour répondre à l'évolution de l'économie : c'est le leitmotiv de la Fondation ITG, think tank tout récemment créé pour explorer les nouvelles formes d'emploi. Son colloque de lancement a montré des entreprises qui, face à une mutation déjà engagée, bouleversent leur gestion RH, inventent des dispositifs et des modes de travail plus adaptés à la nouvelle donne."
Aurialie Jublin

XchangE, la voiture autonome de Regus, réinvente le travail nomade - 0 views

  • Les systèmes d’infodivertissement du véhicule permettent aux passagers de se connecter à leur bureau pour travailler efficacement ou s’adonner à des activités ludiques pendant que la voiture se charge de les mener à bon port.
  •  
    "Regus, leader mondial de la location d'espaces de travail, s'est associé à Rinspeed, constructeur et préparateur suisse, pour développer XchangE, un concept de voiture électrique autonome, sans chauffeur, qui sera présenté lors du Salon international de l'automobile de Genève en mars prochain. On connaissait Regus loueur de bureaux d'affaires (1 800 centres dans 100 pays), Regus concepteur de télécentres avec Orange et la caisse des dépôts, Regus loueur de tiers lieux dans les gares et sur les autoroutes avec son réseau Regus Express Third Place, voici Regus concepteur de voiture urbaine autonome adaptée au travail en mobilité."
abrugiere

REGARDS SUR LE NUMERIQUE | Les "sans bureau fixe" à la conquête du mieux-vivr... - 1 views

  •  
    Par le passé, les périmètres administratifs ont toujours été fixés sur des problématiques de mobilité : la commune, c'est ce qu'on parcourt à pied en une journée. Le département, c'est une journée à cheval. Avec la vitesse des transports d'aujourd'hui, ces découpages son obsolètes ! Et si en se concentrant sur le travail on pouvait améliorer tout ça ? On voit que l'organisation du travail se transforme, ainsi que son statut et sa nature même. Au-delà de sa localisation (le télétravail, les télécentres...), le travail pénètre tout, tous les temps et tous les lieux.
julien camacho

L'en-jeu professionnel > Produits | Thot Cursus - 0 views

  •  
    En France, la loi du 24 novembre 2009 relative à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie, qui met notamment en place le DIF (droit individuel à la formation), réaffirme le droit au salarié d'être acteur de son évolution professionnelle. Une évolution qui a inspiré l'Apec, Opcalia et le FONGECIF Île-de-France, créateurs d'un serious game tout récemment mis en ligne : L'en-jeu professionnel.
julien camacho

Jean-Marie Marx (Apec) : « Les cadres intègrent de plus en plus la nécessité ... - 0 views

  •  
    Jean-Marie Marx, le Directeur général de l'Apec voit dans la progression des prestations de l'Apec, le signe de la construction par les cadres eux-mêmes d'une forme de sécurisation des parcours professionnels.
julien camacho

Le Wi-Fi gratuit entre en gares, Actualités - 1 views

  •  
    La ministre déléguée chargée de l'Economie numérique et le ministre délégué chargé des Transports ont annoncé vendredi que le Wi-Fi gratuit serait disponible dans 100 gares françaises d'ici à la fin de l'année. Ils ont aussi présenté d'autres services numériques à destination des voyageurs.
Aurialie Jublin

Julien Damon - La démobilité : travailler, vivre autrement | Fondapol - 1 views

  •  
    "Cette note intitulée La démobilité : travailler, vivre autrement, se fonde sur la congestion des transports urbains, thème qui ne manquera pas de structurer le débat politique des semaines à venir. En effet, la création et l'organisation de métropoles est au cœur du projet de loi de modernisation de l'action publique territoriale, récemment déposé au Sénat. Julien Damon, professeur associé au master Urbanisme de Sciences Po, nous propose ici de saisir la démobilité comme une opportunité pour faire émerger le télétravail et un agencement écologique et urbain plus cohérent. L'optimisation des métropoles modernes constitue un levier majeur pour l'innovation."
Aurialie Jublin

Five Trends Shaping the Future of Work - Forbes - 0 views

  •  The technologies in the consumer web help encourage and support new behaviors such as creating communities, being open and transparent, sharing information and ideas, easily being able to find people and information, and collaboration.  These behaviors (and technologies) are now making their way into our organizations and are helping shape the future of work.
  • Virtually every collaboration platform today has a cloud-based deployment option.  This means that the barrier to entry is virtually zero.  Business units no longer need to wait for corporate approval or the blessing of IT to make investments in these areas.
  • Most organizations today are struggling to adapt to this changing workforce as baby boomers are starting to make their way out.  This is a big factor shaping the future of work as organizations seeking to attract and retain top talent are going to need to adapt.
  • ...1 more annotation...
  • The idea of “connecting to work” is become more prevalent within organizations as they are starting to allow for more flexible work environments.  With an internet connection you can now access everything you need to get your job done.  The notion of having to work 9-5 and commuting to an office is dead.
  •  
    "When it comes to the future of work there are a few key trends which business leaders need to pay attention to.  Understanding these trends will allow organizations to better prepare and adapt to the changes which are impacting the way we work.  These five trends are: 1) changing behaviors which are being shaped by social media entering the enterprise 2) new collaborative technologies 3) a shift to the "cloud" 4) millennials soon becoming the majority workforce and 5) mobility and "connecting to work.""
Aurialie Jublin

Les salariés connectés: une menace sous-estimée pour l'entreprise ? - Maddyness - 0 views

  •  
    "En France un employé sur trois envisagerait de quitter son travail si l'usage de ses propres appareils mobiles lui était refusé. Une étude européenne menée par Vanson Bourne pour la société VMware met en évidence les pressions auxquelles les entreprises européennes sont soumises concernant l'utilisation d'appareils et d'applications mobiles sur le lieu de travail."
1 - 20 of 38 Next ›
Showing 20 items per page