Skip to main content

Home/ Tic&Travail/ Group items tagged robot

Rss Feed Group items tagged

Aurialie Jublin

4 articles pour penser le futur du travail au temps des robots - 0 views

  •  
    "1/ Comment la fiction nous aide-t-elle à penser les futurs du travail ? Ce premier article décortique les trois scénarios proposés par le prospectiviste Stowe Boyd dans un article publié en 2015 par Wired. Celui-ci explore l'avenir du travail à l'aune du réchauffement climatique, du renforcement des inégalités sociales et de l'arrivée de l'intelligence artificielle sur le marché du travail. Daniel Kaplan éclaire ici le propos du prospectiviste en convoquant les écrits de plusieurs auteurs de science-fiction, dont Philip K.Dick, Paolo Bacigalupi ou encore Margaret Atwood. 2 / Et si la robotisation précédait le robot ? Dans le second épisode de sa série « Boulofictions », Daniel Kaplan explore l'hypothèse d'une humanité toujours plus dépendante des robots en revenant aux origines de cette dépendance : d'où viennent nos robots ? Où vont-ils ? Et surtout, que veulent-ils - ou plutôt, de quelles intentions sont-ils les outils ? 3 / Et si on se débarassait une fois pour toute de l'emploi ? Le troisième épisode de la série « Boulofictions » interroge la possibilité d'un futur dans lequel l'humanité parviendrait à confier la quasi totalité de ses tâches à des robots. Citant Alain Damasio, Philippe Curval ou encore H.G. Wells, Daniel Kaplan se demande ici sur quelles bases les humains parviendraient, dans un tel cadre, à donner un sens nouveau à leurs vies. 4/ Et si nous acceptions le robot en nous ? Dans le dernier article de sa série, Daniel Kaplan nous propose « d'accepter le robot en nous ». Évoquant notamment les imaginaires de fiction autour de la figure du cyborg, l'auteur se demande si le robot n'est pas à la fois le miroir et le futur de l'humanité. Un révélateur des liens de domination entre humains, comme entre humains et non-humains qui, sous certaines conditions, peut aussi se transformer en outil de libération."
Aurialie Jublin

Salariés robots ? Amazon veut équiper ses employés d'un bracelet électronique... - 0 views

  •  
    Ce système de traçage des mouvements des mains d'un employé "pourrait être utilisé pour surveiller la réalisation de tâches assignées" comme l'inventaire et la préparation des commandes, expliquent les documents officiels relatifs à ce brevet, révèle le site spécialisé Geekwire. Si un employé place ses mains au mauvais endroit, ou qu'il attrape le mauvais colis au moment de la collecte dans les entrepôts, le bracelet pourra émettre des vibrations. Un moyen de guider, mais aussi de surveiller les mouvements des salariés. Le dispositif pourrait aussi permettre de surveiller la durée des pauses prises par les employés.
Aurialie Jublin

Les 8 tendances "lucides" pour le monde du travail en 2018. Partie 1 : freela... - 0 views

  •  
    - Faire coexister plusieurs statuts de travailleurs et plusieurs générations de manière harmonieuse dans l'entreprise - Responsabilité l'individu sur le développement de ses compétences - Travailler avec des machines
Aurialie Jublin

Cher Elon Musk, oublie les robots-tueurs, voici ce qui devrait vraiment t'inq... - 0 views

  • Tu devrais jeter cet œil inquiet (et attentif) au Rapport AI Now (2016). Tu devrais te soucier des thèmes qu’ils mettent en lumière, notamment en ce qui concerne les impacts sur le travail, la santé, l’égalité et l’éthique à l’heure où l’intelligence artificielle s’insinue dans nos vies quotidiennes.
  • Tu devrais réfléchir à la façon dont l’apprentissage machine change nos façons de travailler et le travail tout court. Tu devrais te préoccuper de l’impact de l’intelligence artificielle sur la création et la destruction de nos emplois, te soucier des questions éducatives, de formation à de nouveaux métiers et des allocations et modes de redistribution qui devraient résulter d’une reconfiguration du travail par l’IA. Tu devrais considérer la question de l’automatisation non pas seulement du point de vue de la robotique mais sous l’angle des infrastructures : comment les industries du transport, de la logistique, seront affectées par l’apprentissage machine ? Scoop : elles le sont déjà au prix de nombreux emplois.
  • Tu devrais te préoccuper des articles publiés par ProPublica sur les biais algorithmiques, notamment celui-ci qui explique comment les logiciels de police prédictive accusent de façon inconsidérée les noirs et beaucoup moins les blancs. Tu devrais te soucier de cet autre article de ProPublica qui indique que certains assureurs augmentent les prix pour les personnes de couleur. Les raisons sous-jacentes ne sont pas si claires mais selon ProPublica, des algorithmes prédateurs favorisent les quartiers blancs plus que les autres. La négligence derrière cette masse de données devrait t’inquiéter
  • ...4 more annotations...
  • Tu devrais t’inquiéter de la provenance des données qui entraînent ces algorithmes. Tu devrais t’offusquer de voir ces données récupérées sans consentement explicite, comme l’a montré The Verge dans cet article qui rapporte que des images de personnes transgenres en transition ont été utilisées sans leur consentement dans le cadre d’un projet de recherche portant sur la reconnaissance faciale grâce à l’intelligence artificielle.
  • ProPublica révèle aussi que le système de « scoring » établissant une possibilité forte de « commettre de nouveau un crime » généré par les logiciels de police prédictive était utilisé pour alourdir les peines. Les juges s’en servent comme d’une aide, une « preuve algorithmique » issue d’un nouvel outil au service du système judiciaire. Voici une préoccupation majeure.
  • Que se passe-t-il quand un utilisateur se retrouve coincé dans une série de systèmes sans pouvoir en sortir ? Que se passe-t-il quand un agent conversationnel est bloqué, quand des données sont fausses et qu’il n’y a personne pour proposer à l’utilisateur d’apporter des modifications ou des rectifications ? Les machines font des erreurs, un point c’est tout. La question est donc : comment ces systèmes gèrent-ils leurs propres erreurs ?
  • Elon, tu devrais t’inquiéter des capteurs qui ne reconnaissent pas la peau noire. Tu devrais t’inquiéter des produits insensibles à certaines couleurs, comme par exemple ces distributeurs de savon qui ne réagissent pas aux mains noires. Tu devrais t’inquiéter des caméras qui suggèrent que les asiatiques ont « cligné des yeux » parce que leur système est majoritairement entraîné par des profils de type caucasien.
Aurialie Jublin

Il existe un robot pour vous espionner au travail et vérifier votre productiv... - 0 views

  • Après une période d'analyse des comportements et des attentes, l'algorithme est capable de détecter, analyser et signaler tout comportement potentiellement dommageable pour la productivité de l'équipe. Ou l'entreprise tout court.
  •  
    " Le journal New Scientist explique que de plus en plus de sociétés spécialisées propose des intelligences artificielles capables de surveiller votre travail et d'alerter vos supérieurs si vous n'y consacrez pas l'essentiel de votre temps. Ainsi, la société StatusToday propose un robot «qui repose sur un apport régulier de métadonnées apportées par l'employé, notamment tout ce que va des dossiers auxquels vous accédez et à quelle fréquence vous les regardez ou encore quand est-ce que vous utilisez votre pass devant la porte de l'entreprise.»"
Aurialie Jublin

« Le risque d'un chômage technologique de masse peut être écarté » - Rue89 - ... - 1 views

  • Stefano Scarpetta résume en chiffres : « Ce serait plutôt 9% en moyenne des emplois aux Etats-Unis et dans les pays de l’OCDE qui seraient automatisables, avec plus de 70% de tâches substituables par des machines. C’est beaucoup moins que les 47% ! »
  • Mais l’OCDE nuance : « les travailleurs peuvent s’adapter en changeant leurs tâches », d’où la nécessité de la formation continue tout au long de la vie professionnelle, et « le changement technologique génère aussi des emplois supplémentaires », même si ces derniers ne remplacent pas les emplois perdus, car les compétences ne sont pas les mêmes. Ce sont les effets indirects : « Selon certaines estimations, chaque emploi créé par le secteur de la haute technologie entraîne la création d’environ cinq emplois complémentaires. » Pas d’angélisme pour autant : l’OCDE reconnaît qu’il y aura bien des suppressions d’emplois et « les travailleurs moins instruits sont ceux qui courent le plus de risques de voir leur emploi supprimé ».
  • Citant les exemples du Turc mécanique d’Amazon, des plateformes TaskRabbit ou Youpijob pour les tâches du quotidien, l’OCDE ne cache pas son inquiétude sur l’émergence d’emplois de faible qualité et le « risque de pauvreté dans l’emploi ». Et dresse une conclusion éminemment politique à l’attention des dirigeants des pays riches : « Dans ce contexte, il faudra adapter les systèmes de prélèvements et de prestations (sociales) afin de garantir que le travail, même faiblement rémunéré, apporte un revenu suffisant pour échapper à la pauvreté. »
  •  
    "Selon les économistes de l'OCDE, le taux d'emplois automatisables serait plus proche de 9%. Le moindre besoin de main d'œuvre dû à l'automatisation et au numérique pourrait se traduire plutôt par… la baisse du temps de travail."
Aurialie Jublin

Le travail low cost - emission radio France Culture - 1 views

  •  
    "La journée tristement banale d'une hôtesse de l'air dans une compagnie low-cost et d'un livreur à vélo ubérisé. "
Aurialie Jublin

The Robots Are Coming … to Take Your Job - 0 views

  •  
    Martin Ford, author of Rise of the Robots: Technology and the Threat of a Jobless Future, recently appeared on the Knowledge@Wharton show on Wharton Business Radio on SiriusXM channel 111 to talk about how the robot revolution has affected businesses in a host of industries, what it means for jobs in the years ahead, and what other surprises might be on the horizon.
Aurialie Jublin

Banks Want Robots to Do Their Hiring - The Daily Beast - 0 views

  •  
    "Can software perform better than humans on matters of hiring and retaining employees?"
Aurialie Jublin

Diaporama | Ces robots qui vont transformer le travail de demain - 0 views

  •  
    Le ministère de l'Économie organisait, le 5 février 2015, le premier concours de robotique collaborative. Les technologies présentées à cette occasion devraient contribuer à transformer notre façon de travailler dans les secteurs de l'industrie, de la santé ou de l'agriculture.
Aurialie Jublin

Amazon : des robots révolutionnent le travail dans les entrepots - 0 views

  •  
    En déployant des robots dans ses entrepôts, Amazon espère gagner en immédiateté et réaliser des économies annuelles de plusieurs millions de dollars
Aurialie Jublin

BBC News - Robot trucks do the jobs Australians shun - 0 views

  • John McGagh, head of innovation at mining leviathan Rio Tinto, assures me that there will always be people employed by mining, but they will move "up the chain". The company is working to automate its drilling and crushing as well as the dozens of mile-long trains that ship nearly a million tonnes of iron ore to the coast each day. However, it will still need remote operators, maintenance staff and experts in mechatronics
  •  
    Les robots camions font le travail que les Australiens évitent; évitant ainsi une crise industrielle dans un pays dont la géographie rend les emplois clés indésirables
Aurialie Jublin

Pourquoi les robots vont détruire des millions d'emplois - Capital.fr - 0 views

  •  
    Interview de Paul Jorion Déjà entendu chez un autre : "Les richesses doivent être mieux partagées. Actuellement, 20% de la population concentrent plus de 50% des richesses au monde. Les politiques doivent imposer une solidarité nationale et créer une allocation universelle, afin de rétribuer ceux qui ont perdu leur emploi pour être remplacés par un robot. Pour financer cette caisse commune, je suggère de créer une taxe "Sismondi" (ndlr, du nom de l'économiste Simonde de Sismondi) sur la productivité des machines. L'Homme doit pouvoir toucher une part importante des gains générés par la machine qui l'a remplacé.
Aurialie Jublin

Qui est vraiment menacé par l'automatisation ? La Fabrique de l'industrie - 0 views

  •  
    "Pour Autor, il y a donc deux types de tâches extrêmement difficiles à automatiser. Au-delà de celles qui réclament un haut niveau de connaissances, d'adaptabilité et de créativité, il faut aussi compter avec celles, très basiques, qui s'appuient sur la connaissance tacite, le « bon sens ». Seules les tâches de routine, répétitives, se prêtent bien à l'automatisation. Voilà donc de quoi expliquer la « polarisation ». Les travailleurs très qualifiés continuent de prospérer non seulement car ils sont dans le premier de cas de figure - haut niveau de connaissances - mais en plus parce qu'ils bénéficient à plein de l'automatisation « de complément » qui améliore significativement leurs performances. Comme, de surcroît, l'offre de leurs compétences est très peu élastique (il faut un temps significatif pour former de nouveaux travailleurs de ce type), ils voient leurs salaires se maintenir ou augmenter. A l'autre extrême, les travailleurs les moins qualifiés effectuant un travail basé sur la « connaissance tacite » ne peuvent être remplacés par un automatisme. Ils ne peuvent toutefois que rarement bénéficier de la complémentarité homme-machine. Leur activité ne craint rien mais, dans ce cas, l'abondance de main-d'œuvre conduit à une stagnation voire une régression de leurs salaires. Ce sont donc les autres, les travailleurs intermédiaires, effectuant des tâches de routine à faible valeur ajoutée, qui subissent et subiront de plein fouet automatisation et informatisation. A mesure que l'informatique progresse, leur travail devient de plus en plus facile à transformer en algorithme et les machines n'ont donc aucune peine à prendre leur place."
Aurialie Jublin

5 Robots Booking It to a Classroom Near You - Mashable - 0 views

  •  
    Résumé Digital Society Forum : On a beaucoup parlé de l'apprentissage sans professeurs grâce au numérique. Mais certains ont décidé de pousser le concept encore plus loin en remplaçant nos profs par des robots. Le magazine Mashable a trouvé cinq exemples dans lesquels l'usage d'un robot peut améliorer l'apprentissage. Que ce soit dans le cadre d'un traitement de l'autisme, pour assurer une télé-présence dans les hôpitaux pour enfants ou bien pour réviser ses maths grâce au petit Nao (le petit robot français), certaines expériences donnent l'impression d'être dans un futur de science fiction.
1 - 20 of 50 Next › Last »
Showing 20 items per page