Skip to main content

Home/ Les identités numériques/ Group items tagged liberté

Rss Feed Group items tagged

peir ric

Contrôler ses données.. pour un ciblage efficace - Bloc-notes de Jean-Michel ... - 2 views

  • la préoccupation serait de trouver des moyens de préserver la confidentialité sur le Web.
  • Un courant de pensée original propose aux individus que certaines données soient traquées dans une optique de ciblage marketing optimal. Les utilisateurs choisissent eux-mêmes de laisser des traces spécifiques sans violation de la confidentialité,
  • D’autant plus que les grands joueurs voulant monopoliser le Web comme par exemple Google, tiennent trop à leur clientèle pour utiliser les informations qu’ils colligent sur eux à des fins malicieuses.
  • ...8 more annotations...
  • Google, la publicité ciblée c’est leur spécialité et par l’entremise de la boîte recherche, Google nous connaît presque complètement.
  • Ce dernier vise maintenant un nouveau type de service qui nous devancerait sur l’interprétation de nos propres besoins en matière d’information.
  • Certains enfin cherchent à dépasser cette dichotomie en introduisant une dimension humaniste dans l’équation données, publicité et exploitation.
  • e site original présente 95 déclarations prônant la communication et redéfinissant les règles du marché notamment en faisant l’apologie du marché en réseau et comment l’appui les uns des autres surpasse l’intervention d’un vendeur.
  • cette théorie, soit qu’un consommateur libre est plus intéressant pour une entreprise qu’un consommateur captif.
  • un site qui invite le consommateur à reprendre le contrôle sur les données qui composent l’historique de ses intentions d’achats et de ses achats effectifs. Il s’agit de l’un de ces marchés en réseau qui s’organisent plus vite que les entreprises qui les ont traditionnellement ciblés.
  • Comprendre ses habitudes de consommation et maintenir son propre historique d’achat permettra aux utilisateurs du site d’entrer en contact avec des vendeurs/des marques qui seront mieux outillés pour répondre à leurs besoins.
  • restent maîtres de leurs données et peuvent, grâce à la plateforme et aux outils fournis, communiquer directement avec les compagnies, échanger leurs données contre des offres personnalisées et consolider ainsi une relation plus satisfaisante pour les deux parties.
Emilie Bouvrand

CRéATIF - Module 1 : Liberté d'expression et Droit à l'image - 1 views

  •  
    Sous forme de jeu.
peir ric

[Journées Porte Ouverte] L'extimité à l'ère du 2.0 par Julien GARDERON (secon... - 1 views

  • Ce ne sont que des outils plus simples et plus ludiques qui remplacent les blogs et leur nécessité de rédaction. Quoi que, des contre-exemples existent…
  • Il gagne de l’argent par 500 millions de rédacteurs plus ou moins fidèles; un territoire où les écosystèmes, encore eux, de relations humaines évoluent. Un écosystème où cohabite le biotope Facebook et sa biocénose de profils.
  • le profit génère naturellement des possibilités d’expansion pour l’extimité, car il donne la possibilité de se réaliser au-delà de soi et d’être (re)connu par les autres, ce qui réjouit notre égo et flatte nos instincts voyeurs.
  • ...7 more annotations...
  • Cette recherche du profit crée à la fois le support et la possibilité pour tous de créer son propre contenu, le diffusant à ceux que nous voulons ou presque; puis le biotope se rémunère en créant autour de ses contenus des publicités.
  • « L’homme est passé d’une idéologie de l’immortalité, de l’éternité, du répétitif à une idéologie de la liberté. Et la liberté, c’est précisément le droit à la rupture.« 
  • une production et une consommation en masse mais gratuites, de nouveaux droits mais sans devoirs, des nouvelles possibilités mais sans maîtrise des nouvelles menaces, des informations partagées en temps réel mais sans être vérifiées.
  • e journalisme aujourd’hui dit « classique » est emporté, renversé par un nouveau journalisme « citoyen », par un partage de l’information qui n’est plus la mise en perspective. Si tant soit peu cela était fait avant, il s’agirait d’avantage à nos numériques jours de coller des morceaux pour créer une réalité plus en adéquation avec notre vision du monde.
  • chacun voit sa propre actualité, qui le préoccupe. En continue, en rapport avec sa propre intimité: les agrégateurs et les outils de partages sont alors des relais d’une extimité médiatique sur notre projection de nous-même et de notre environnement dans l’actualité du monde que l’on donne maintenant à voir au monde.
  • Les forums dématérialisent sans remplacer la culture, le verbe ou les codes sociaux qui fondent les relations humaines.
  • Rupture est le maître mot; l’extimité est un moyen.
Julien PIERRE

Code is Law - Traduction française du célèbre article de Lawrence Lessig - Fr... - 1 views

  • Le code élémentaire d’Internet est constitué d’un ensemble de protocoles appelé TCP/IP. Ces protocoles permettent l’échange de données entre réseaux interconnectés. Ces échanges se produisent sans que les réseaux aient connaissance du contenu des données, et sans qu’ils sachent qui est réellement l’expéditeur de tel ou tel bloc de données. Ce code est donc neutre à l’égard des données, et ignore tout de l’utilisateur.
Julien PIERRE

Pourquoi je n'utiliserai plus Facebook - 4 views

  • Facebook devient la pieuvre hyper-tentaculaire du Web
  • vous serez automatiquement identifié via votre identité Facebook, qui devient ainsi le point de contrôle de toute votre identité virtuelle.
  • Facebook utilise vos données personnelles comme monnaie d’échange : car tout ça a un prix. Les systèmes centralisés coûtent chers
  • ...5 more annotations...
  • Au lieu de créer un système basé sur la créativité de leurs utilisateurs et les bénéfices d’un réseau de publication, au lieu de générer de la valeur par de la création, Facebook a choisi de faire captation, de faire propriétarisation de l’utilisateur, pour l’exporter en échange d’argent.
  • Or, que veut-dire contrôle, dans un système d’hyper-media comme le Web ? Ça veut dire que la possibilité de censure s’exerce non seulement à l’intérieur du réseau, mais aussi à l’extérieur, puisque c’est Facebook qui, telle une pieuvre hyper-tentaculaire, tire toutes les ficelles.
  • chaque fois que vous publiez, vous remettez aux mains de Facebook vos données.
  • Les fichiers sont stockés sur les serveurs de Facebook (où la loi française ne s’applique pas, faut-il le rappeler), les logs sont chez facebook. Vos conversations de chat ? Enregistrées chez Facebook. Toutes vos photos ? À quelques clics près visibles par n’importe qui en charge à Facebook.
  • il veut que par défaut, tout soit public.
  •  
    un très bon billet qui ne va malheureusement servir à rien. Cela va renforcer ceux qui sont déjà convaincu, pour les autres, je n'y crois pas.
1 - 5 of 5
Showing 20 items per page