Skip to main content

Home/ Les identités numériques/ Group items tagged protection de la vie privé

Rss Feed Group items tagged

peir ric

Texte de réflexion : Pour un habeas corpus numérique - [PRODOPER ] - 2 views

  • Dans cette perspective, c’est la distinction entre identification et authentification qui nous paraît devoir constituer la clé de voûte d’une nouvelle économie des traces, où seraient garantis aussi bien les droits des citoyens que l’efficacité des transactions électroniques.
  •  un « coffre-fort » où sont centralisées les clés logicielles associant pseudos et identité [2] ;  un tiers de confiance [3] ;  un usager disposant de pseudos certifiés [4], relayé par un « correspondant informatique et libertés ».
  • procédures d’accès, d’usage et d’oubli, sans pour autant s’opposer à la fluidité des échanges.
  • ...2 more annotations...
  • L’objectif est de réguler le face-à-face inégalitaire entre usagers et prestataires, pour réintroduire l’échelon d’une médiation collectivement négociée.
  • Que ce soit pour désigner les tiers de confiance ou pour repenser le rôle du « correspondant informatique et libertés », une réflexion est nécessaire sur la fonction des intermédiaires.
peir ric

Technologies du Marketing: Les paradoxes de la vie privée - du secret au mens... - 2 views

  • Cette balance mérite cependant d'être mieux caractérisée : les bénéfices reçus sont le plus souvent des bénéfices immédiats, les risques sont des risques futur dont la probabilité de réalisation est faible.
  • ur la valorisation des informations nouvelles, et qui propose et vérifie que si les bonnes nouvelles sont intégrées dans la décision, les mauvaises seraient masquées, ignorées, témoignant d'un comportement d'autruche.
  • A l'ère de l'information munificente, ce n'est ni la quantité ni la qualité de l'information qui compte, mais sa valeur dans un système de préférence. L'information est un bien soumis aux préférences, et l'on peut comprendre que des mécanismes de sélection déterminent son usage. En très bref, on ne retient que ce qui nous arrange dans l'immédiat.
  • ...6 more annotations...
  • Il est fort probable que les alarmes médiatiques plutôt que de dissuader soit totalement ignorées.
  • En conclusion, si fondamentalement le problème est une balance entre avantages obtenus (la personnalisation) et les coûts concédés (celui de l'abandon des données personnelles), trois questions sont posées :
  • 1) Selon quel modèle les conséquences futures de l'abandon des données sont évaluées ? Quels sont les types de risques envisagés : usurpation d'identité, surveillance policière, publicité non sollicitée....et quelles probabilités leurs sont associées ?
  • 2) Dans quelle mesure ces valeurs sont affectées par la manière dont le problème est posé pour chacun et par l'aversion au risque propre à chacun.
  • 3) Mais surtout de quelle manière les informations sur ces risques sont incorporées dans nos évaluations?
  • La conséquence de l'état d'ignorance dans lequel nous met la société de l'information est très certainement que la meilleure stratégie des membres de la société soit désormais de mentir et de dissimuler, il faudra explorer plus avant comment le triomphe de la transparence conduit au royaume de l'hypocrisie. Comment le secret violé conduit à la généralisation du mensonge.
peir ric

Une étude met en lumière la confusion des utilisateurs de Facebook | ReadWrit... - 0 views

  • Consumer Reports, connu pour le sérieux de ses écrits, vient de sor­tir son rap­port annuel sur l’internet qui met en lumière le fait que plus de la moi­tié (52%) des uti­li­sa­teurs de réseaux sociaux y publient des infor­ma­tions sus­cep­tibles de mettre en dan­ger leur vie privée.
  • Pour ne rien arran­ger, le réglage par défaut sur presque tous les réseaux sociaux est de par­ta­ger ses infor­ma­tions avec tout le monde.
  • Le rap­port sug­gère, par exemple, que publier la photo de vos enfants, en tant que tel, est une conduite à risque. C’est pour­tant ce à quoi servent les réseaux sociaux pour bon nombre d’utilisateurs.
  • ...5 more annotations...
  • Avec les réseaux sociaux, et avec Facebook en par­ti­cu­lier, les réglages de confi­den­tia­lité sont géné­ra­le­ment obs­curs et peu com­pré­hen­sibles, du coup, ils sont sou­vent négli­gés par la majo­rité des utilisateurs.
  • Pour contrer ces dan­gers, Consumer Reports pré­co­nise d’éviter sept conduites jugées à risque sur Facebook : uti­li­ser un mot de passe trop simple affi­cher sa date de nais­sance complète négli­ger de régler ses para­mètres de confidentialité affi­cher le nom de ses enfants men­tion­ner le fait de s’absenter de son domicile per­mettre à un moteur de recherche de vous trouver lais­ser les plus jeunes uti­li­ser Facebook sans la super­vi­sion d’un adulte
  • Les chan­ge­ments opé­rés à la fin de l’année der­nière ont changé de façon radi­cale son mode opé­ra­toire, au point d’attirer l’attention des séna­teurs amé­ri­cains qui planchent aujourd’hui sur une légis­la­tion concer­nant la vie pri­vée.
  • Un autre chiffre issu de ce rap­port sou­ligne à quel point les uti­li­sa­teurs de Facebook ne com­prennent pas la façon dont ce der­nier gère les don­nées pri­vées : 73% des adultes uti­li­sant Facebook affirment le faire pour par­ta­ger des conte­nus avec leurs amis, mais seuls 42% disent avoir réglé leurs para­mètres de confidentialité.
  • En décembre, Facebook a fait des chan­ge­ment radi­caux dans le réglage par défaut de la confi­den­tia­lité de ses uti­li­sa­teurs, deman­dant à ses uti­li­sa­teurs d’accepter ses nou­velles règles ou d’éditer des réglages assez obs­curs afin de les adap­ter à leurs besoins.
peir ric

heuristiquement: Carte heuristique : "les repentis de Facebook" - 3 views

  •  
    mindmap des problèmes de 2009 liés à facebook, aux données personnelles
Eric Delcroix

Vie privée : Facebook et compagnie rappelés à l'ordre - 0 views

  •  
    une évolution possible à suivre
1 - 14 of 14
Showing 20 items per page