Skip to main content

Home/ Groups/ Moulins à paroles (M@P)
Christian Jacomino

Un petit cochon… - 1 views

  • Un petit cochon
    Pendu au plafond,
    Tirez-lui la queue,
    Il pondra des œufs,
    Tirez-lui plus fort,
    Il pondra de l’or.
    Combien en voulez-vous ?
Christian Jacomino

La Princesse de Clèves, de Madame de La Fayette - 2 views

  • La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en France avec tant d’éclat que dans les dernières années du règne de Henri II. Ce prince était galant, bien fait, et amoureux : quoique sa passion pour Diane de Poitiers, duchesse de Valentinois, eût commencé il y avait plus de vingt ans, elle n’en était pas moins violente, et il n’en donnait pas des témoignages moins éclatants.

    Comme il réussissait admirablement dans tous les exercices du corps, il en faisait une de ses plus grandes occupations : c’était tous les jours des parties de chasse et de paume, des ballets, des courses de bagues, ou de semblables divertissements.

Christian Jacomino

Jus lo front…, de Jordi de Sant Jordi - 0 views

  • Jus lo front port vostra bella semblança
    de que mon cors nit e jorn fa gran festa
    que remiran la molt bella figura
    de vostra ffaç m’es romassa l’empremta
    que ja per mort no se-n partra la forma
    ans quant seray del tot fores d’est segle
    çels qui lo cors portaran al sepulcre
    sobre ma faç veuran lo vostre signe
Christian Jacomino

She Walks in Beauty, by Lord Byron - 0 views

  • She walks in beauty, like the night
    Of cloudless climes and starry skies;
    And all that’s best of dark and bright
    Meet in her aspect and her eyes;
    Thus mellowed to that tender light
    Which heaven to gaudy day denies.

    One shade the more, one ray the less,
    Had half impaired the nameless grace
    Which waves in every raven tress,
    Or softly lightens o’er her face;
    Where thoughts serenely sweet express,
    How pure, how dear their dwelling-place.

    And on that cheek, and o’er that brow,
    So soft, so calm, yet eloquent,
    The smiles that win, the tints that glow,
    But tell of days in goodness spent,
    A mind at peace with all below,
    A heart whose love is innocent!

Christian Jacomino

Bachelard (G.), La Flamme d'une chandelle - 1 views

  • Il y a une parenté entre la veilleuse qui veille et l’âme qui songe. Pour l’une comme pour l’autre le temps est lent. Dans le songe et la lueur se tient la même patience. Alors le temps s’approfondit ; les images et les souvenirs se rejoignent. Le rêveur de flamme unit ce qu’il voit et ce qu’il a vu. Il connaît la fusion de l’imagination et de la mémoire. Il s’ouvre alors à toutes les aventures de la rêverie ; il accepte l’aide des grands rêveurs, il entre dans le monde des poètes.

    La Flamme d’une chandelle [1961], 2e édition, Paris, PUF, 1962, p. 12.

Christian Jacomino

Discours de la méthode, de René Descartes - 0 views

  • C’est pourquoi, sitôt que l’âge me permit de sortir de la sujétion de mes précepteurs, je quittai entièrement l’étude des lettres ; et me résolvant de ne chercher plus d’autre science que celle qui se pourroit trouver en moi-même, ou bien dans le grand livre du monde, j’employai le reste de ma jeunesse à voyager, à voir des cours et des armées, à fréquenter des gens de diverses humeurs et conditions, à recueillir diverses expériences, à m’éprouver moi-même dans les rencontres que la fortune me proposoit, et partout à faire telle réflexion sur les choses qui se présentoient que j’en pusse tirer quelque profit.
Christian Jacomino

Pensée des morts, d'Alphonse de Lamartine - 0 views

  • Voilà les feuilles sans sève
    Qui tombent sur le gazon,
    Voilà le vent qui s’élève
    Et gémit dans le vallon,
    Voilà l’errante hirondelle
    Qui rase du bout de l’aile
    L’eau dormante des marais,
    Voilà l’enfant des chaumières
    Qui glane sur les bruyères
    Le bois tombé des forêts.

    C’est alors que ma paupière
    Vous vit pâlir et mourir,
    Tendres fruits qu’à la lumière
    Dieu n’a pas laissé mûrir!
    Quoique jeune sur la terre,
    Je suis déjà solitaire
    Parmi ceux de ma saison,
    Et quand je dis en moi-même:
    Où sont ceux que ton cœur aime?
    Je regarde le gazon.

Christian Jacomino

L'Amérique, de F. Kafka (+ E. Lazarus, G. Perec) - 0 views

  • lorsque, à seize ans, le jeune Karl Rossman
    entra dans le port de New York sur le bateau
    déjà plus lent, la statue de la Liberté, qu’il
    observait depuis longtemps, lui apparut dans
    un sursaut de lumière. On eût dit que le bras
    qui brandissait l’épée s’était levé à l’instant
    même, et l’air libre soufflait autour de ce
    grand corps.

    Franz Kafka, L’Amérique (œuvre posthume, première publication 1927)
    Traduction d’Alexandre Vialatte

Christian Jacomino

La Chèvre de Monsieur Seguin, d'Alphonse Daudet - 0 views

  • Quand la chèvre blanche arriva dans la montagne, ce fut un ravissement général. Jamais les vieux sapins n’avaient rien vu d’aussi joli. On la reçut comme une petite reine. Les châtaigniers se baissaient jusqu’à terre pour la caresser du bout de leurs branches. Les genêts d’or s’ouvraient sur son passage, et sentaient bon tant qu’ils pouvaient. Toute la montagne lui fit fête.

    Dans Lettres de mon moulin (1869)

Christian Jacomino

L'impossible retour, d'Hélène Cixous - 0 views

  • Les deux sœurs, Ève et Éri sont unies, elles se gardent de moi, voilà quelqu’un, sentent-elles, qui pâtit d’un déficit de méfiance, cette fille est une traumatisée par fantasme, elle n’est pas porteuse de scarifications spirituelles, elle peut regarder avec une curiosité de biologiste les pancartes clouées sur la poitrine des édifices fracassés dans les rues de novembre 38 elle prend une loupe pour examiner les prélèvements des écrits hurlants,
    elle examine ce qui nous a fait vomir et verser des sueurs
    nous n’irons pas
    disent-elles, gênées,
    certes le délire
    a disparu
    cependant les édits brûlent encore qui nous ont ordonné de quitter la terre et de camper au bord de l’humanité
    les gens sont très gentils, nous sommes très bien reçues

    Gare d’Osnabrück à Jérusalem (Galilée, 2016, p. 89)

Christian Jacomino

A metal Book, by Ray Bradbury - 1 views

  • You could see Mr. K himself in his room, reading from a metal book with raised hieroglyphs over which he brushed his hand, as one might play a harp. And from the book, as his fingers stroked, a voice sang, a soft ancient voice, which told tales of when the sea was red steam on the shore and ancient men had carried clouds of metal insects and electric spiders into battle.

    The Martian Chronicles (1950)

Christian Jacomino

This Is Just To Say, by William Carlos Williams - 0 views

  • I have eaten
    the plums
    that were in
    the icebox

    and which
    you were probably
    saving
    for breakfast

    Forgive me
    they were delicious
    so sweet
    and so cold

Christian Jacomino

Il pleure dans mon cœur…, de Paul Verlaine - 0 views

  • Il pleure dans mon cœur
    Comme il pleut sur la ville ;
    Quelle est cette langueur
    Qui pénètre mon cœur ?

    Ô bruit doux de la pluie
    Par terre et sur les toits !
    Pour un cœur qui s’ennuie,
    Ô le chant de la pluie !

    Il pleure sans raison
    Dans ce cœur qui s’écoeure.
    Quoi ! nulle trahison ?…
    Ce deuil est sans raison.

    C’est bien la pire peine
    De ne savoir pourquoi
    Sans amour et sans haine
    Mon cœur a tant de peine !

    Romances sans paroles (1874)

Christian Jacomino

Icare est chu ici…, de Philippe Desportes - 1 views

  • Icare est chu ici, le jeune audacieux,
    Qui pour voler au Ciel eut assez de courage :
    Ici tomba son corps degarni de plumage,
    Laissant tous braves coeurs de sa chute envieux.

    Ô bienheureux travail d’un esprit glorieux,
    Qui tire un si grand gain d’un si petit dommage !
    Ô bienheureux malheur, plein de tant d’avantage
    Qu’il rende le vaincu des ans victorieux !

    Un chemin si nouveau n’étonna sa jeunesse,
    Le pouvoir lui faillit, mais non la hardiesse ;
    Il eut, pour le brûler, des astres le plus beau.

    Il mourut poursuivant une haute aventure,
    Le ciel fut son désir, la mer sa sépulture :
    Est-il plus beau dessein, ou plus riche tombeau ?

    Les Amours d’Hippolyte (1573)

Christian Jacomino

Pauvre Rutebeuf - 0 views

  • Que sont mes amis devenus
    Que j’avais de si près tenus
    Et tant aimés
    Ils ont été trop clairsemés
    Je crois le vent les a ôtés
    L’amour est morte
    Ce sont amis que vent emporte
    Et il ventait devant ma porte
    Les emporta
Christian Jacomino

Le temps a laissé son manteau…, de Charles d'Orléans - 0 views

  • Le temps a laissié son manteau
    De vent, de froidure et de pluye,
    Et s’est vestu de brouderie,
    De soleil luyant, cler et beau.

    Il n’y a beste ne oyseau,
    Qu’en son jargon ne chante ou crie :
    Le temps a laissié son manteau !

    Rivière, fontaine et ruisseau
    Portent, en livree jolie,
    Gouttes d’argent d’orfaverie,
    Chascun s’abille de nouveau :
    Le temps a laissié son manteau.

    (1465)

Christian Jacomino

The Fiddler of Dooney, by William Butler Yeats - 1 views

  • When I play on my fiddle in Dooney,
    Folk dance like a wave of the sea;
    My cousin is priest in Kilvarnet,
    My brother in Moharabuiee.

    I passed my brother and cousin:
    They read in their books of prayer;
    I read in my book of songs
    I bought at the Sligo fair.

    When we come at the end of time,
    To Peter sitting in state,
    He will smile on the three old spirits,
    But call me first through the gate;

    For the good are always the merry,
    Save by an evil chance,
    And the merry love the fiddle
    And the merry love to dance:

    And when the folk there spy me,
    They will all come up to me,
    With ‘Here is the fiddler of Dooney!’
    And dance like a wave of the sea.

    The Wind Among the Reeds (1899)

Christian Jacomino

Une souris verte… - 0 views

  • Une souris verte
    Qui courait dans l’herbe
    Je l’attrape par la queue,
    Je la montre à ces messieurs
    Ces messieurs me disent :
    Trempez-la dans l’huile,
    Trempez-la dans l’eau,
    Ça fera un escargot
    Tout chaud.
1 - 20 of 92 Next › Last »
Showing 20 items per page