Skip to main content

Home/ Etudiants & Jeunes professionnels/ Group items tagged Mission

Rss Feed Group items tagged

Veille & Documentation

Opinion Way / France Volontaires - Les Français et les engagements volontaire... - 0 views

  •  
    A l'occasion de la Journée Internationale des Volontaires, le 5 décembre, France Volontaires dévoile les résultats de l'enquête d'opinion réalisée par l'institut OpinionWay, en partenariat avec Courrier International, sur le thème : « Les Français et les engagements volontaires et solidaires à l'international ». Ce sondage révèle les désirs d'engagements des Français, les motivations et les freins, ainsi que la manière dont ils répondent aux enjeux sociétaux ici et là-bas. Parmi les principaux enseignements de cette étude : Les Français perçoivent les bénéfices de l'engagement volontaire à l'international, qui permet de créer une société plus solidaire et plus ouverte à autrui. Près d'une personne sur trois s'est d'ailleurs déj̀ engagée personnellement dans une mission de solidaríté, en France ou à l'international. S'ils en avaient l'opportunité, un tiers des Français seraient prêts à s'engager volontairement pour effectuer des missions à l'international, et en particulier les jeunes. Si tous ne sont pas prêts à partir, la majorité des personnes interrogées voient les bénéfices d'accueillir également en France des volontaires d'autres pays et considèrent ce principe de réciprocité dans le volontariat international comme un bon moyen de favoriser la cohésion sociale et l'ouverture de la société. Les personnes prêtes à partir en mission aspirent avant tout à se rendre utiles, et perçoivent les bénéfices sur le plan personnel que ces missions peuvent apporter : une ouverture sur le monde, des compétences professionnelles, un projet de vie... Les individus prêts à s'engager aimeraient avant tout participer à des missions concernant l'accès à l'éducation, les droits de l'homme ou la lutte contre la pauvreté et les inégalités. Le suivi des parcours d'engagement des individus est un élément important : les per
Veille & Documentation

INJEP - Evaluation du service civique - Résultats de l'enquête sur les parcou... - 0 views

  •  
    Si des initiatives pour l'évaluation du service civique ont été prises depuis le lancement du dispositif, ce rapport constitue la première évaluation à partir de données d'enquête statistique représentatives de l'ensemble des volontaires du service civique. L'enquête Service civique, menée en 2019 par l'INJEP et l'Agence du service civique, fournit de nombreux éléments chiffrés permettant d'étudier dans quelle mesure les objectifs du dispositif sont atteints : universalité, mixité sociale, développement d'une culture de l'engagement, complémentarité des missions avec les emplois et le bénévolat, insertion professionnelle des volontaires. À travers dix chapitres thématiques, le rapport analyse les parcours scolaires, professionnels, géographiques et d'engagement, en amont et en aval de la mission, et détaille les conditions de réalisation des missions elles-mêmes. Une première partie aborde les profils des volontaires, les raisons pour lesquelles ils se sont engagés en service civique, et la question de l'inclusion des personnes handicapées. La deuxième partie est consacrée aux activités réalisées, à l'encadrement des volontaires et à leurs conditions de vie pendant le service civique ; elle analyse également l'objectif de mixité sociale à travers les rencontres faites par les jeunes au cours de leur mission. La troisième partie est centrée sur la période postérieure au service civique : la situation des volontaires six mois après la fin de leur mission, leurs parcours géographiques et d'engagement. Le rapport donne à voir une expérience du service civique contrastée selon les volontaires : en fonction de leur niveau de diplôme et leur sexe, mais aussi selon les types d'organismes d'accueil et les activités, très variées, qui leur sont confiées.
Veille & Documentation

Saint-Dié - Le festival Anuncio au coeur des Vosges - 0 views

  •  
    "nuncio organise des missions d'évangélisation pour rejoindre les personnes les plus éloignées de l'Église et leur annoncer l'amour de Dieu. Fondé par Raphaël Cornu-Thénard dans le diocèse de Toulon, les missions se sont développées dans différentes régions de France : Paris, Lyon, Lille, Nancy, Cannes, Aix-Marseille, Congrès Mission & la mission Ski. Anuncio a mis en place son premier festival en 2008, à la Grande-Motte (Hérault) chaque été.  Faire connaître le Christ toujours et partout " Et s'il ne restait que l'Amour ? " Avec la crise sanitaire du Covid et ses exigences sanitaires, le festival a été repensé afin d'évangéliser dans six différentes régions de France : Nantes, Pyrénées, Montpellier, Var, Aix-en-Provence et Arles, et les Vosges. Dans ces six pôles, les jeunes pourront aller à la rencontre des gens, témoigner de leur foi, proclamer l'Amour de Dieu, et annoncer que Dieu s'est fait homme pour nous sauver. Un combo gagnant où les jeunes missionnaires formés vivent durant tout le festival : oraison, louange, messe, mission, amitié, fête, plage, lacs, montagne ! "
Veille & Documentation

Toulouse - Des week-ends Mission Laudato Si' - 0 views

  •  
    "Avec le soutien de la Commission écologie, un « parcours écologie et mission » a été lancé à Toulouse cette année, auquel une vingtaine de jeunes ont participé d'octobre à février, formant le groupe du « Printemps Missionnaire ». À compter du mois de mars, ce même groupe lance les missions Laudato Si, des week-ends de mission dans certaines paroisses, à destination en particulier des étudiants et des jeunes pros qui associent au désir de témoigner de la foi, le désir de vivre la conversion écologique. C'est une réponse à l'appel du pape François qui a invité à découvrir comment se mettre en chemin vers une conversion écologique et chrétienne au cœur de sa paroisse en quête de vitalité. L'occasion de prier, se ressourcer, partager la joie de la mission et se mettre au service de la création pendant deux jours durant !"
Veille & Documentation

France Stratégie - Rapport - L'insertion professionnelle des jeunes - 0 views

  •  
    C'était une des onze mesures pour la jeunesse promises par le gouvernement au printemps 2016. La concertation en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes, lancée en septembre dernier, s'est conclue mardi 24 janvier 2017 par la remise d'un rapport de diagnostic à la ministre du Travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social. Auteur(s) Marine Boisson-Cohen, Hélène Garner, Philippe Zamora Il s'agissait, selon les termes de la ministre, « d'un exercice exigeant » de dialogue avec la jeunesse. Piloté par France Stratégie et la DARES jusqu'à sa conclusion en décembre, la concertation en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes a réuni les représentants des huit organisations patronales et syndicales ainsi que de quatre organisations de jeunesse (UNEF, FAGE, JOC, MRJC) lors de six séances de travail thématiques. Il ressort de l'exercice un diagnostic largement partagé autour de trois grands constats. Une jeunesse hétérogène C'est un fait, la situation des jeunes sur le marché du travail s'est dégradée. Multiplié par 3,5 en 40 ans, le taux de chômage des jeunes atteint aujourd'hui 24 %. Un trait commun à toute l'Europe mais particulièrement marqué en France où le taux d'activité des jeunes est inférieur de 4,5 points à la moyenne européenne. Attention à ne pas faire d'amalgame (statistique) pour autant ! Si leur taux d'activité est faible c'est d'abord parce que 50 % des 18-24 ans sont encore en étude. Le « vrai » point noir pour la France, ce sont les 13,8 % des 20-24 ans au chômage - un sur-chômage qui persiste encore dix ans après leur entrée sur le marché du travail - et les 15 % des 15-29 qui ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation (les NEETs). Cette précision souligne l'importance qu'il y a à parler des jeunesses au pluriel. Et c'est là le premier constat partagé par les parties prenantes. S'ils ont bien des diffic
Veille & Documentation

1er apéro Cap'Mission - Diocèse de Lyon - Le site de l'Église Catholique dans... - 0 views

  •  
    "« Cap Mission invite tous les jeunes entre 18 et 35 ans à un apéro le 29 novembre prochain entre 19h30 et 21h, pour tout savoir sur la mission à l'international : pourquoi ? comment ? avec qui ? …en présence d'anciens volontaires qui témoigneront de leurs missions ! »"
Veille & Documentation

Oeuvre d'Orient - Le volontariat humanitaire - 0 views

  •  
    "En quoi consiste le volontariat international ? L'Œuvre d'Orient envoie des volontaires en mission pour aider très concrètement les communautés chrétiennes d'Orient au cœur même de leur action. Elle prolonge ainsi par une la présence humaine de jeunes, son soutien financier historique et l'amitié qu'elle entretient avec ces communautés depuis plus de 160 ans. Les volontaires répondent avec générosité à des besoins exprimés par les partenaires locaux : paroisses, communautés religieuses orientales et latines, associations. L'Œuvre d'Orient envoie les volontaires dans différents pays du Moyen-Orient : en Arménie, en Egypte, en Ethiopie, en Grèce, en Inde, en Irak, en Roumanie et en en Terre Sainte. Le volontariat humanitaire au sein de l'Œuvre d'Orient implique des actions en faveur de : L'Éducation et l'enseignement par l'intervention dans des crèches, des écoles primaires et secondaires, etc. Le Soins et action sociale apporté aux enfants, aux personnes âgées ou porteuses de handicap, aux personnes réfugiées, aux orphelins, l'aide aux migrants et aux réfugiés etc. L'aide ponctuelle qui répond aux besoins d'une communauté dans un domaine spécifique comme la conduite de travaux ou de projets, la communication, le soutien administratif, etc. L'Œuvre d'Orient n'étant pas directement opérateur sur place, ces missions ne sont pas assimilables à des missions humanitaires d'urgence."
Veille & Documentation

INJEP - Sous l'uniforme ou en associations : deux manière de s'engager dans l... - 0 views

  •  
    Les résultats de l'enquête sur les missions d'intérêt général (MIG) du SNU réalisée par l'INJEP montrent que la majorité des jeunes volontaires ont obtenu les missions qu'ils souhaitaient réaliser, malgré un manque de place dans certains domaines. Ils sont très satisfaits de leur expérience et y ont eu majoritairement un rôle actif, même si les MIG proposées par les « corps en uniforme » (police, armée, sapeurs-pompiers) offrent plutôt un rôle d'observation et d'apprentissage. Dans la majorité des cas, les jeunes ont gardé des contacts avec d'anciens volontaires après les séjours de cohésion. La mixité parfois rencontrée au cours des séjours ou des missions est moins entendue par les jeunes en termes de brassage social que de mixité territoriale ou de différences de centres d'intérêt.
Veille & Documentation

INJEP - Quand la mission d'intérêt général préfigure le parcours des jeunes -... - 0 views

  •  
    En 2021, 15 000 jeunes avaient participé à un séjour de cohésion du Service national universel (SNU). En septembre 2022, plus d'un an après ces séjours, 69 % d'entre eux ont commencé ou terminé leur mission d'intérêt général (MIG), qui représente la seconde phase du SNU. Près d'une MIG sur deux a été réalisée dans les « corps en uniforme » (armée, police, gendarmerie ou pompiers), un tiers dans les associations et un sixième dans les collectivités territoriales ou établissements publics. On peut distinguer cinq types de MIG attirant des profils spécifiques de participants, et qui diffèrent au regard des activités réalisées et des structures d'accueil : les missions militaires, dans un autre corps en uniforme, d'animation (le plus souvent auprès d'enfants), d'aide et d'accueil, et enfin caritatives. Les missions réalisées dans un corps en uniforme répondent davantage que les autres aux attentes des jeunes participants.
Veille & Documentation

Centre d'études de l'emploi - La Garantie jeunes dans les missions locales : ... - 0 views

  •  
    "La Garantie jeunes a été expérimentée dès octobre 2013 sur une partie du territoire. Mise en œuvre par les missions locales, elle s'adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, ni en études, ni en emploi ni en formation, et qui sont en situation de vulnérabilité, de précarité ou de pauvreté. Ce ciblage introduit une notion nouvelle de vulnérabilité pouvant être « financière », « sociale », « familiale ». En vue de généraliser le dispositif, une étude quantitative, coordonnée par la Dares, et deux études qualitatives ont été effectuées par le cabinet Orseu et l'université Paris XIII, en lien avec le CEET. Celle présentée ici est centrée sur l'analyse de la mise en œuvre de la mesure par les missions locales. La Garantie jeunes renouvelle le modèle classique d'accompagnement jusqu'alors pratiqué : un accompagnement collectif et individuel, qui a cristallisé les inquiétudes lors du démarrage du dispositif mais qui a finalement été apprécié des conseillers, malgré les bouleversements organisationnels induits. "
Veille & Documentation

Quels enjeux d'un envoi en mission pour les jeunes ? | Diocese de Versailles - 0 views

  •  
    " Le goût de la rencontre de l'autre est quelque chose de précieux » Responsable de la Mission Universelle dans le diocèse de Versailles, Albane d'Hérouville explique les objectifs de cet envoi en mission"
Veille & Documentation

Evaluation qualitative du Revenu Contractualisé d Autonomie (RCA) - 0 views

  •  
    "De nombreux jeunes inscrits dans les missions locales (ML) éprouvent des difficultés d'insertion durable en dépit de l'offre de services dont ils peuvent disposer. C'est en particulier le cas des jeunes inscrits en contrat d'insertion dans la vie sociale (CIVIS), qui, pour certains d'entre eux, interrompent leur contrat. Parmi les raisons avancées pour expliquer ces difficultés d'insertion des jeunes, deux reviennent fréquemment : la première est l'existence de contraintes financières pour les jeunes ; la seconde est le manque d'adhésion au parcours d'insertion proposé par les missions locales. Le dispositif expérimental de Revenu Contractualisé d'Autonomie (RCA) avait pour projet d'agir simultanément sur ces deux aspects en atténuant les contraintes financières subies par le jeune, et en incitant les jeunes à s'engager durablement, par le biais d'un contrat qui prévoit la conditionnalité des versements à l'engagement dans une action d'insertion. Les questions qui se posent sur ce programme sont les suivantes : le programme permet-il un accès et un maintien en emploi durable ? La participation au programme permet-elle au jeune de s'inscrire durablement dans un parcours d'insertion ? Le desserrement de la contrainte financière conduit-il à des dépenses différentes du jeune ? Une dernière question est relative à l'effet d'appel d'air du dispositif. Le fait de donner une prime mensuelle de 250 € à des jeunes s'ils entrent en RCA a de grandes chances d'attirer, en cas de généralisation, une population différente de celle qui s'inscrivait en CIVIS. Le protocole évaluatif a consisté en trois enquêtes quantitatives auprès des jeunes et deux vagues d'enquête qualitative auprès des jeunes et des professionnels des missions locales, (à l'entrée dans le dispositif, un an après l'entrée dans le dispositif, deux ans et demi après l'entrée dans le dispositif). Cette évaluation est menée en collaboration avec l'Ecole d
Veille & Documentation

Plongée au cœur d'une mission de service civique - Le Figaro Étudiant - 0 views

  •  
    "REPORTAGE - Engagés dans la mission « Mediaterre » depuis cinq mois, huit jeunes, aux parcours diamétralement opposés, apprennent à vivre ensemble au service des autres. Alors que ces missions vont se multiplier, voici le quotidien d'une équipe. "
Veille & Documentation

Cour des comptes - - Le Rapport public annuel 2018 : le service civique - 0 views

  •  
    La Cour des comptes consacre une partie de son rapport 2018, publié ce 7 février, au service civique. Et l'intitule ainsi : "Le service civique : une montée en charge réussie, un dispositif mal financé aux effets mal connus".Les Sages de la rue Cambon saluent en effet dans un premier temps la "hausse rapide des effectifs du service civique", rendue possible "par une mobilisation soutenue de l'administration d'Etat". En 2014, le nombre de volontaires était de 35.000 ; il aura presque quadruplé s'il atteint les 135.000 fin 2017 - on comptait 92.000 volontaires en 2016. Pour atteindre ce résultat honorable par rapport aux engagements pris au sommet de l'Etat - le chiffre de 150.000 est évoqué mais c'est plutôt l'objectif de "stabilisation" de l'actuel gouvernement (voir notre article du 28 septembre 2017), François Hollande avait pour ambition d'atteindre 350.000 jeunes en 2018 -, le secteur public s'est "inégalement mobilisé". La cour souligne le succès des "grands programmes ministériels", ayant permis d'accueillir 23.000 volontaires en 2016 dont 10.000 au sein de l'Education nationale. A l'inverse et en dépit des "liens [noués] avec les associations d'élus locaux", "le secteur public local reste en retrait". "Une dizaine seulement de collectivités proposaient plus de cent missions en 2016", illustre le rapport.La Cour des comptes estime par ailleurs que l'Etat ne devrait pas supporter seul le coût du dispositif - qui serait de l'ordre de 448 millions d'euros en 2018, après 385 millions en 2017. Elle n'est pas favorable à "la mise à disposition des volontaires totalement gratuite", susceptible selon elle de "créer une accoutumance porteuse de risque pour le mouvement associatif". Et propose d'"adapter le niveau de l'indemnité forfaitaire aux conditions matérielles de la mission" ou encore de "développer le recours aux fonds privés ou publics d'autres collectivités". Sur le premier point, le ministre de l'Education nationale, Je
Veille & Documentation

INJEP - Les volontaires en Service Civique : des parcours de formation et d'i... - 0 views

  •  
    Entre les volontaires qui effectuent leur Service Civique pendant leurs études ou dans la foulée du baccalauréat, ceux pour qui la mission s'inscrit dans un parcours professionnel déjà entamé et ceux qui se sont tournés vers le dispositif suite à une longue période de chômage, les parcours des volontaires en amont et en aval de la mission sont très variés. Leurs niveaux d'études sont proches de l'ensemble des jeunes, mais montrent que le dispositif attire davantage des jeunes en réorientation, ceux n'ayant pas terminé leurs études et ceux ayant obtenu des diplômes qui ne permettent pas une insertion professionnelle aisée. Six mois après leur mission, les volontaires sont environ un tiers à être en emploi, un tiers en études, et un autre tiers au chômage ou inactif.
Veille & Documentation

Communauté de l'Emmanuel - Emmanuel Campus, l'évangélisation des étudiants pa... - 0 views

  •  
    "Depuis Sept 2019, des étudiants évangélisent d'autres étudiants, sur les campus. Des jeunes de la communauté (ou très proches) donnent 1 an (année de césure dans leurs études ou juste après leur diplôme), pour être à temps plein disponibles pour la mission. Une vie de prière forte, une formation solide et adaptée à leurs besoins sur le terrain (validation d'un semestre en théologie), une vie missionnaire permanente, et une vie fraternelle (entre eux, avec les jeunes suivis après les avoir rencontrés en évangélisation, avec l'équipe locale - 1 ou 2 couples, 1 prêtre) constituent les 4 piliers de cette année. Chaque jour ils en vivent, bien ancrés dans la vie réelle, au contact des étudiants. La mission est faite d'évangélisation sur les campus et cité U, de déjeuners missionnaires, de foot missionnaire, de service avec une épicerie solidaire… puis de divers parcours selon les besoins des jeunes rencontrés. Ce sont les jeunes eux-mêmes qui construisent leur pastorale, tout en ayant la possibilité de la relire avec des frères et sœurs de Communauté. Les jeunes vont aussi à la rencontre de lycéens, à la demande des aumôniers ou participent de temps en temps aux missions du Rocher. Une belle créativité missionnaire, au service du Seigneur, avec toujours la personne rencontrée au centre !"
Veille & Documentation

Lille - Année service et mission - 0 views

  •  
    "Une année, de septembre 2021 à juin 2022 au coeur du Vieux-Lille, pour se mettre au service des autres et du diocèse, élargir sa vie, approfondir sa foi et mettre Dieu au centre, avec d'autres jeunes : parlez-en autour de vous ! Dans votre mission vous accompagnez des jeunes de 18 à 30 ans ? Vous sentez leur envie de se mettre au service des autres et d'ancrer leur foi ? De prendre un nouvel élan et de partager une vie communautaire après cette année si difficile ? L'année "Service et Mission" est faite pour eux ! Pendant une année, ils vivront dans la maison Saint-André (Vieux Lille) une expérience fraternelle forte."
Veille & Documentation

Vannes - Cet été : en mission avec MéMO ! - 0 views

  •  
    "La mission étudiante du Morbihan MéMO invite les jeunes à participer à une mission d'été : à Arzon du 8 au 15 août et sur l'Île de Groix du 16 au 23 août. Rejoignez-les !"
Veille & Documentation

Vannes - Confinement missionnaire avec la Mission Isidore ! - 0 views

  •  
    "Dans une paroisse rurale du diocèse, plus précisément à Rohan, quatre étudiantes de la Mission Isidore, Blanche, Joanne, Charlotte et Clémence, ont relevé le défi de « Partir en mission à la rencontre du monde rural, au service du Christ« . Elles sont confinées à Rohan et vivent depuis le 2 novembre, une incroyable expérience missionnaire, soutenues par trois piliers : la prière, la vie fraternelle et le service."
Veille & Documentation

Chartres - En mission pour le Christ ! - 0 views

  •  
    "Paul, 18 ans et sa sœur Gabrielle 26 ans, se préparent tous les deux à partir en Mission. Des missions bien différentes de par la destination mais c'est bien la même soif de la rencontre de l'Autre qui les anime."
1 - 20 of 210 Next › Last »
Showing 20 items per page