Skip to main content

Home/ Les identités numériques/ Group items tagged responsabilité

Rss Feed Group items tagged

peir ric

Google et E-réputation : importante mise à jour de la jurisprudence ! Par Rom... - 3 views

  • le processus automatique d’apparition des suggestions litigieuses (escroc et secte en l’espèce) exclut l’application de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, laquelle ne peut être invoquée que lorsqu’un être humain est à l’origine de propos contestés.
  • la « bonne à tout faire » du Code civil, à savoir son article 1382.
  • droit commun de la responsabilité civile ».
  • ...1 more annotation...
  • les suggestions ne sont par le fruit du hasard et qu’elles apparaissent en fonction des algorithmes choisis par Google, selon divers paramètres sur lesquels la société californienne exerce un contrôle.
  •  
    la conclusion fait froid dans le dos, peut-on poursuivre un robot en justice ? A retenir la responsabilité invoquée est celle du créateur de l'algorithme
peir ric

La dépression serait-elle liée à l'autonomisation croissante de l'individu ? ... - 3 views

  • Il faut bien admettre que les changements sociaux ne peuvent à eux seuls tout expliquer en matière de dépression.
  • Il faut qu’il existe également une ‘grammaire de la dépression’ à travers laquelle l’individu peut mener son propre diagnostic, et celle-ci ne peut exister que si on institutionnalise la dépression.
  • Autrement dit, la dépression suppose des acteurs qui formulent les comment et les pourquoi de celle-ci, qui seront ensuite relayés par les puissants vecteurs de diffusion que sont les médias de masse.
  • ...7 more annotations...
  • La dépression est donc « produite dans une construction collective qui lui fournit un cadre social pour exister.[15] » La dépression est née ; elle devient une « grammaire de la vie intérieure pour les masses.[16] »
  • Il y a ici crise du lien social et spécifiquement du lien de participation organique : comment l’individu dépressif peut-il exercer sa fonction en société et comment peut-il se sentir utile au sens où Durkheim l’entendait s’il est dépressif ?
  • Est-il possible de réparer l’individu tombé en panne ?
  • Passer de la culpabilité à la responsabilité exige une reconfiguration de l’individu. Ce qui était autrefois vu comme un ‘péché’ de l’individu qui ne respecte pas les règles (permis/défendu) est aujourd’hui perçu comme une ‘panne de la responsabilité’ (possible/impossible) ; c’est donc dans ce cadre qu’Ehrenberg situe la dépression de l’individu : dans la panne des ressorts internes de ce dernier,
  • les individus ne sont plus tenus à une obéissance disciplinaire, mais ils sont tenus à identifier par eux-mêmes ce qui leur permettra d’être eux-mêmes dans un cadre mal défini.
  • La dépression, tout comme le suicide évoqué par Durkheim, serait donc le “mal de l’infini” où tout semble possible, alors qu’en fait tout ne l’est pas.
  • La dépression devient, pour ainsi dire, le garde-fou de l’individu, un genre de contrepartie à toute l’énergie qu’on lui impose de déployer pour être souverain de lui-même.
1 - 2 of 2
Showing 20 items per page