Skip to main content

Home/ Vers un monde nouveau/ Group items tagged privé

Rss Feed Group items tagged

Jon Snow

L'enseignement privé arrosé par des financements publics - 0 views

  • Il convient de dénoncer cette nouvelle attaque contre le principe intangible de laïcité. Par ce biais et par la suppression de la carte scolaire qui l’accompagne, les libéraux souhaitent instituer un vaste marché des établissements publics et privés au nom de la sempiternelle concurrence libre et non faussée. De l’École de la République, nous glisserions vers une école à la carte débarrassée de l’exigence de l’intérêt général et de la nécessité de mixité sociale. Plus que jamais, au nom de l’égalité devant l’éducation que sont en droit d’attendre tous les élèves, l’urgence est de réaffirmer l’impératif que les fonds publics aillent exclusivement à l’école publique.

    Nous appelons en outre, conformément au serment de Vincennes prononcé par le camp laïque le 19 juin 1960, à l’abrogation de la Debré de 1959 qui fait office de véritable concordat sans en porter le nom en assurant le financement public des écoles privées.
  •  
    A noter que l'OCDE a chiffré le marché de l'éducation européen à environ 7000 milliards d'euros de bénéf pour les investisseurs institutionnels, c'est à dire : assurances, fonds de pension, hedge funds, etc.
Jon Snow

Téléthon: les dons d'aujourd'hui font les profits de demain - 0 views

  • Le désengagement de l'État de ses fonctions essentielles : la santé, la recherche et l'éducation, notamment. Avec en toile de fond une formidable illustration du fameux théorème libéral : mutualisation des dépenses/privatisation des profits.

    Étrange modèle que celui qui consiste à faire appel à la générosité publique pour financer les travaux de chercheurs privés - au seul bénéfice d'une cause, certes noble mais strictement ciblée. Chercheurs qui s'empresseront, dès que leurs travaux auront abouti, de déposer des brevets qui assureront non seulement leurs fortunes personnelles mais qui permettront aussi à des laboratoires - privés eux aussi - de s'enrichir sur la commercialisation de nouveaux médicaments qu'ils vendront alors au prix fort à ce qu'il restera d'une Sécurité Sociale exsangue, n'assumant déjà plus son rôle de protection mutualisée des plus faibles.

    Car enfin... Si l'État - et ceux qui se déchirent pour alterner à le représenter - prenaient et assumaient véritablement leurs responsabilités, ne veilleraient-ils pas à assurer un financement approprié de la recherche publique ? Cela aurait pour effet immédiat de réduire les coûts de santé, la sécurité sociale n'ayant plus à assurer le service de substantiels bénéfices aux laboratoires privés, comme elle est contrainte de le faire aujourd'hui.
  • Étrange modèle que celui qui consiste à faire appel à la générosité publique pour financer les travaux de chercheurs privés - au seul bénéfice d'une cause, certes noble mais strictement ciblée. Chercheurs qui s'empresseront, dès que leurs travaux auront abouti, de déposer des brevets qui assureront non seulement leurs fortunes personnelles mais qui permettront aussi à des laboratoires - privés eux aussi - de s'enrichir sur la commercialisation de nouveaux médicaments qu'ils vendront alors au prix fort à ce qu'il restera d'une Sécurité Sociale exsangue, n'assumant déjà plus son rôle de protection mutualisée des plus faibles.
Jon Snow

[Bakchich : informations, enquêtes et mauvais esprit] Les nouveaux pantouflag... - 0 views

  • Mais gare, encore une fois, le terrain est miné pour le bon Stéphane. Ses multiples activités ne se sont pas cantonnées aux Transports. Et le garçon, auto-proclamé « Sarkozyste de gauche », n’a pas su se refreiner. A fouiller les registres du tribunal du commerce, son nom apparaît à maintes reprises.

    Petit papa Noël - JPG - 31.2 ko
    Petit papa Noël
    © GB

    A six reprises comme gérant notamment, dans des domaines allant du tourisme à l’immobilier. A trois reprises comme président ou directeur général, de Veolia transport donc, mais aussi de la Compagnie générale française de transports et d’entreprises (Président) et de GFS Global Financial Services (Vice président), « sélection et présentation d’actifs financiers et immobiliers créé par des sociétés (…) auprès d’investisseurs institutionnels et qualifiés », à en croire l’activité de la société. Homme sans doute de bon conseil, le nouveau dircab’ de Borloo se retrouve même en tant qu’administrateur de sociétés aussi diverses que Veolia Transport, le géant de la gestion immobilière Nexity, VE Airport (Transport), France Telecom etc…Et cerise sur le gâteau, actionnaire (et Business Angel) de « la Chose », de la toute nouvelle agence de communication pluri-media. Autant d’activités et de jetons de présence sonnants et trébuchants auxquels il devra renoncer pour un simple pécule de ministre. Tout comme ce merveilleux carnet d’adresses, désormais tout au service de l’Etat. Et non l’inverse comme y songent déjà nombre d’esprits pervertis. Servir la France est à ce prix ! Mais il s’en trouvera toujours pour médire sur les liens entre grande finance et politique. Et d’aucuns s’offusquer déjà du révolutionnaire retro-pantouflage.

1 - 4 of 4
Showing 20 items per page