Skip to main content

Home/ Vers un monde nouveau/ Group items tagged france

Rss Feed Group items tagged

Jon Snow

Rassemblement et blocage des ponts de Neuf-Brisach (F) - Breisach (D) - Résea... - 0 views

  •  
    Bcp de manif prévues en france à partir de septembre.
Jon Snow

France 3 brise l'omerta sur le 11-Septembre et le WTC7 - Agoravox TV - 0 views

  •  
    Alors là j'en reste bouche bée.
    Ces journalistes de france 3 vont-ils se faire virer? Se faire traiter d'américanophobes, d'antisémites que sais-je encore?!!! C'est pas la seule chaine à l'avoir fait on dirait. Ras le bol des journalistes ?
Jon Snow

Un futur réacteur nucléaire «plein de trous béants» - 0 views

  •  
    Franchement meme l'ASN se met à pleurer sur le nucléaire.
    Y a des manifs dans les semaines qui viennent, qu'on se le dise!
Jon Snow

La règle d'or est un leurre | Slate - 0 views

  • De piètres gestionnaires qui ratissent large

    C’est là que, en France, le bât blesse. Les chefs de gouvernement et leurs équipes ont globalement été de piètres gestionnaires en laissant filer la dépense publique.  On pourrait multiplier les exemples, qu’il s’agisse de l’utilisation de la «cagnotte fiscale» par Lionel Jospin lorsque la croissance avait permis d’engranger des rentrées fiscales plus importantes que prévu, ou du bouclier fiscal inventé par Dominique de Villepin et renforcé par Nicolas Sarkozy, ou bien de la TVA à taux réduit pour les restaurateurs.

    Contentons-nous de noter que, par exemple, la plupart des niches fiscales sont l’expression d’un laxisme budgétaire, à l’exception de celles qui permettent de créer des emplois. On en compte aujourd’hui 468 - soit une cinquantaine de plus en sept ans   – qui coûtent 75 milliards d’euros à l’Etat .

    Comble de l’ironie, les services de Bercy eux-mêmes viennent d’établir un rapport indiquant que 53 milliards d’euros de manque à gagner dû à ces niches sont totalement inutiles, inefficaces ou se trompent d’objectifsAutant dire que cet argent est jeté par les fenêtres depuis des années. L’Etat peut donc faire encore plus que les économies supplémentaires d’un milliard d’euros cette année et onze milliards en 2012 annoncées par François Fillon le 24 août, après un premier coup de rabot à 10 milliards en 2011. La question posée est surtout celle des arbitrages, et donc de la politique budgétaire à mener. Gouverner, c’est choisir. L’importance prise par ces niches montre que le choix a fait défaut.

    L’indiscipline budgétaire est l’expression d’une vision à court terme des gouvernants. La règle d’or que l’on veut aujourd’hui inscrire dans le marbre, n’est rien d’autre que le constat de l’incapacité des responsables politiques à gérer. Mais parce qu’ils ont failli depuis des décennies, faudrait-il couper les ailes de l’Etat pour l’empêcher d’intervenir même à bon escient? Pas sûr qu’une règle constitutionnelle soit une réponse adaptée au problème de la dette. Ni, en l’occurrence, que le dogme puisse remplacer le courage politique.

  •  
    Les langues se délient. Toujours un peu tard certes.
Jon Snow

Une Ripoublique irréprochable - AgoraVox le média citoyen - 1 views

  • Pour Eva Joly, remplaçant pour une fois mon vieil ami africain : «  il y a en France une justice de classe, dure pour les faibles, et laxiste pour le pouvoir  ».
Jon Snow

Thierry Mariani veut un "fichier des allocataires sociaux" - LeMonde.fr - 0 views

  •  
    Eh oui quels voleurs ces pauvres!
    Il est en plein dans son temps ce mec! Pas du tout hors-sujet...
Jon Snow

Le Sénat veut rendre les réservistes opérationnels en cas de crise majeure - ... - 0 views

  • Des sénateurs s'inquiètent des carences dans la réactivité des forces de réserve civile et militaire. Dans un rapport rédigé après plus de six mois d'audition et d'enquête, les sénateurs Joëlle Garriaud-Maylam (UMP) et Michel Boutant (PS) ont conclu que l'organisation actuelle des réserves militaires et civiles ne leur permettait pas d'être pleinement opérationnelles en cas de crise majeure. Ils ont donc élaboré une proposition de loi conjointe qui prévoit des mesures pour préparer la France "à faire face à des crises de toute nature, d'ordre militaire, sécuritaire ou sanitaire, des crises liées à des catastrophes naturelles ou technologiques. Voire les deux, comme c'est le cas actuellement au Japon". Le Sénat devrait voter ce texte, mercredi 30 mars.
    • Jon Snow
       
      Hum on a les boules dans les hautes sphères.
      Ils pourraient se reunir pour parler de sanctions, de reglementations bancaires etc, de plans d'action pour redonner aux peuples une marge de manoeuvre face aux marchés, mais non. Parce que c'est de troubles en cas de crise... économique dt il s'agit, évidemment.
  • "Le pire n'est jamais sûr mais il est du devoir des pouvoirs publics de se préparer au pire" a prévenu M. Boutant. Le texte crée un dispositif de mobilisation des réserves appelé "réserve de sécurité nationale" en cas de crise majeure "dont l'ampleur met en péril la continuité des services de l'Etat, la sécurité de la population ou la capacité de survie de la nation".
    • Jon Snow
       
      Et qd c'est la nation entiere qui se révolte on fait quoi?
    • Oeil-de-nuit -_-
       
      Eh oué l'oligarchie commence à s'inquiéter de ce que le reste du peuple pourrait bien lui faire.
Jon Snow

La France veut-elle privatiser ses forêts et se débarrasser de l'ONF ? - Patr... - 0 views

  • Dans un courrier adressé le 1er avril à Jean-Claude Monin, président de la FNCOFOR, le ministre de l’Agriculture s’est voulu rassurant. « Je tiens à vous confirmer mon engagement à maintenir le régime forestier et l’ONF, écrit Bruno Le Maire. Le gouvernement n’envisage aucune privatisation ni de l’ONF, ni des forêts communales ou domaniales. »
    • Jon Snow
       
      On sait ce qui va suivre.
      Apres l'eau, l'electricité, la poste, les retraites.... dans 3 ans on sera dans la meme situation que l'argentine en 2001. Va y avoir du coup de pied au cul.
  • Beaucoup d’arbres auront été abattus avant que l’on parvienne à résoudre la crise financière et sociale de l’ONF. D’autant que l’État exige d’extraire toujours plus de bois des forêts : Nicolas Sarkozy a fixé un objectif de 21 millions de mètres cubes supplémentaires d’ici à 2020. Pas vraiment compatible avec le développement durable. Pour Olivier Thomas, président de l’AEV, « le gouvernement reste sur une logique unique de rentabilité financière de la forêt avec des objectifs de production de bois destinés à la construction complètement irréalisables sauf à raser une grosse partie de nos forêts. Il est donc urgent d’arrêter cette véritable catastrophe écologique et de redéployer les moyens publics que demande une véritable gestion forestière durable. »

    « Il y a un risque de couper le lien entre la population et la forêt si celle-ci devient uniquement un lieu consacré à l’exploitation du bois, craint Pierre Grandadam, président de l’Association des maires des communes forestières d’Alsace-Moselle. L’année dernière, j’ai vu ce que cette politique donnait au Brésil : on fauche les arbres comme du maïs. On ne peut pas accepter ça. La forêt doit rester multifonctionnelle pour qu’on puisse continuer de s’y promener, d’y travailler et de valoriser un matériau renouvelable. »

Jon Snow

A Brennilis, la centrale nucléaire est morte mais pas démantelée | Rue89 - 0 views

  •  
    Je croyais qu'on avait au moins pensé à faire un trou pour enfouir notre caca mais apparemment non... ben merde... : |
    Je suis désarçonné là. Nos scientifiques éminents ont donc vraiment crû que ça durerait toute la Vie sans s'arrêter ce nucléaire?! C'est de la démence à ce stade...
‹ Previous 21 - 40 of 117 Next › Last »
Showing 20 items per page