Skip to main content

Home/ Tic&Travail/ Group items tagged mobilité travail

Rss Feed Group items tagged

marinealbarede

Platform links employees with short-term job sabbaticals | Springwise - 0 views

  •  
    Jobbatical est une place de marché estonienne, qui vise à mettre en relation des personnes qui cherchent un emploi de courte durée (parce qu'en congés sabbatiques, envie de faire autre chose, d'avoir une expérience à l'étranger) et des entreprises qui ont ces besoins, à l'heure d'une mobilité accrue des individus.
Aurialie Jublin

A Network Of Transparent Futuristic Offices Created For The Mobile, Urban Workforce | C... - 0 views

  • The design is basically an updated and more stylish version of an internet cafe, intended to encourage more interaction. The structure is a simple glass wall or cube, so everyone is visible while they work, like in a miniature version of the Apple store on Fifth Avenue in New York City, "As opposed to being tucked away by yourself at Starbucks, WW offers the opportunity to connect with fellow entrepreneurs while being 'out there' and seen by the public doing business," Berdou explains
  •  
    "U.K. design student Julie Berdou has an idea for how to create even more options for mobile work: A network of tiny offices, called WW, that would be spread across a city, offering a spot to stop in for a few minutes and work while you're on-the-go. Her design won a recent RSA Student Design Award."
Aurialie Jublin

Temps choisi, télétravail, mobilités : les RH s'emparent de l'autonomie - 4 views

  • Laisser les collaborateurs choisir leurs horaires de travail… Loin de l’utopie, c’est ce qu’a mis en oeuvre, Philippe de Gibon, PDG et cofondateur de Convers, centre d’appels de plus de 200 salariés situé, importance du cadre de travail oblige, … sur la promenade des Anglais ! Le principe est simple : l’organisation du travail est entièrement centrée sur les rythmes de vie des salariés, par nature instables. Ceux-ci choisissent chaque semaine leurs horaires de travail de la semaine suivante, dans le cadre d’un forfait hebdomadaire d’heures qui lui reste fixe, mais est modifiable deux fois par an. Ainsi, rassembler ses horaires sur 3 jours, se dégager une journée ou travailler exceptionnellement le week-end devient possible, tout comme le fait de moduler son activité en fonction de l’évolution du rythme de sa vie personnelle.
  • Sur une période de douze mois, la GAE crée un appui à la mobilité, sur la base du volontariat, à des salariés appartenant à des secteurs en sureffectif, en leur transférant des compétences qui seront utilisables dans des secteurs identifiés eux comme étant en sous-effectifs.
  • La “mobilité professionnelle volontaire sécurisée” fait partie de ces nouveaux outils. En sécurisant davantage et en déployant un dispositif déjà existant, la réforme du marché du travail a ouvert la voie à une gestion innovante de la mobilité, cette fois externe : au-delà d’une gestion prospective permettant d’identifier des métiers “en tension” (qui recrutent) ou “sensibles”, et de cellules de veille visant à pérenniser les emplois disponibles, PSA a mis en place des plateformes régionales de mobilité sécurisée. Celles-ci, explique Philippe Dorge (photo), DRH du groupe PSA Peugeot-Citroën, crée des périodes de mobilité d’un an renouvelable, avec à son terme un droit de retour à PSA voire une compensation salariale.
  • ...1 more annotation...
  • les sites d’Areva fonctionnent ainsi en entreprise étendue (voir aussi l’exemple d’Airbus en région toulousaine), en étroite relation avec ses sous-traitants et les PME locales, via notamment des bourses de l’emploi et de l’apprentissage. Appuyant la vision également portée par McDonald’s, Philippe Vivien refuse toute guerre des talents : “Ce n’est pas la rétention qui fait la performance, c’est le développement des compétences”.
  •  
    "Travailler autrement pour répondre à l'évolution de l'économie : c'est le leitmotiv de la Fondation ITG, think tank tout récemment créé pour explorer les nouvelles formes d'emploi. Son colloque de lancement a montré des entreprises qui, face à une mutation déjà engagée, bouleversent leur gestion RH, inventent des dispositifs et des modes de travail plus adaptés à la nouvelle donne."
Aurialie Jublin

XchangE, la voiture autonome de Regus, réinvente le travail nomade - 0 views

  • Les systèmes d’infodivertissement du véhicule permettent aux passagers de se connecter à leur bureau pour travailler efficacement ou s’adonner à des activités ludiques pendant que la voiture se charge de les mener à bon port.
  •  
    "Regus, leader mondial de la location d'espaces de travail, s'est associé à Rinspeed, constructeur et préparateur suisse, pour développer XchangE, un concept de voiture électrique autonome, sans chauffeur, qui sera présenté lors du Salon international de l'automobile de Genève en mars prochain. On connaissait Regus loueur de bureaux d'affaires (1 800 centres dans 100 pays), Regus concepteur de télécentres avec Orange et la caisse des dépôts, Regus loueur de tiers lieux dans les gares et sur les autoroutes avec son réseau Regus Express Third Place, voici Regus concepteur de voiture urbaine autonome adaptée au travail en mobilité."
abrugiere

REGARDS SUR LE NUMERIQUE | Les "sans bureau fixe" à la conquête du mieux-vivr... - 1 views

  •  
    Par le passé, les périmètres administratifs ont toujours été fixés sur des problématiques de mobilité : la commune, c'est ce qu'on parcourt à pied en une journée. Le département, c'est une journée à cheval. Avec la vitesse des transports d'aujourd'hui, ces découpages son obsolètes ! Et si en se concentrant sur le travail on pouvait améliorer tout ça ? On voit que l'organisation du travail se transforme, ainsi que son statut et sa nature même. Au-delà de sa localisation (le télétravail, les télécentres...), le travail pénètre tout, tous les temps et tous les lieux.
julien camacho

Jean-Marie Marx (Apec) : « Les cadres intègrent de plus en plus la nécessité ... - 0 views

  •  
    Jean-Marie Marx, le Directeur général de l'Apec voit dans la progression des prestations de l'Apec, le signe de la construction par les cadres eux-mêmes d'une forme de sécurisation des parcours professionnels.
Aurialie Jublin

Julien Damon - La démobilité : travailler, vivre autrement | Fondapol - 1 views

  •  
    "Cette note intitulée La démobilité : travailler, vivre autrement, se fonde sur la congestion des transports urbains, thème qui ne manquera pas de structurer le débat politique des semaines à venir. En effet, la création et l'organisation de métropoles est au cœur du projet de loi de modernisation de l'action publique territoriale, récemment déposé au Sénat. Julien Damon, professeur associé au master Urbanisme de Sciences Po, nous propose ici de saisir la démobilité comme une opportunité pour faire émerger le télétravail et un agencement écologique et urbain plus cohérent. L'optimisation des métropoles modernes constitue un levier majeur pour l'innovation."
Aurialie Jublin

Five Trends Shaping the Future of Work - Forbes - 0 views

  •  The technologies in the consumer web help encourage and support new behaviors such as creating communities, being open and transparent, sharing information and ideas, easily being able to find people and information, and collaboration.  These behaviors (and technologies) are now making their way into our organizations and are helping shape the future of work.
  • Virtually every collaboration platform today has a cloud-based deployment option.  This means that the barrier to entry is virtually zero.  Business units no longer need to wait for corporate approval or the blessing of IT to make investments in these areas.
  • Most organizations today are struggling to adapt to this changing workforce as baby boomers are starting to make their way out.  This is a big factor shaping the future of work as organizations seeking to attract and retain top talent are going to need to adapt.
  • ...1 more annotation...
  • The idea of “connecting to work” is become more prevalent within organizations as they are starting to allow for more flexible work environments.  With an internet connection you can now access everything you need to get your job done.  The notion of having to work 9-5 and commuting to an office is dead.
  •  
    "When it comes to the future of work there are a few key trends which business leaders need to pay attention to.  Understanding these trends will allow organizations to better prepare and adapt to the changes which are impacting the way we work.  These five trends are: 1) changing behaviors which are being shaped by social media entering the enterprise 2) new collaborative technologies 3) a shift to the "cloud" 4) millennials soon becoming the majority workforce and 5) mobility and "connecting to work.""
Aurialie Jublin

Les salariés connectés: une menace sous-estimée pour l'entreprise ? - Maddyness - 0 views

  •  
    "En France un employé sur trois envisagerait de quitter son travail si l'usage de ses propres appareils mobiles lui était refusé. Une étude européenne menée par Vanson Bourne pour la société VMware met en évidence les pressions auxquelles les entreprises européennes sont soumises concernant l'utilisation d'appareils et d'applications mobiles sur le lieu de travail."
anonymous

The home page of Laurie Marrauld, Post-doctoral at Telecom ParisTech - 1 views

  •  
    Post-doc à Télécom Paris tech :  "Mes travaux de recherche s'intéressent à la question de la mobilité « équipée » par les TIC (technologies de l'information et de la communication) et, plus précisément, aux facteurs d'adoption et de diffusion des nouvelles technologies de communication et de collaboration en milieu organisationnel. Dans ce cadre, nous nous intéressons à la notion du « télétravail » dans son acception la plus classique (le travail à domicile), mais également dans les réalités plus diverses qu'il pourrait aujourd'hui recouvrir. Cela signifie toutes les formes de « travail à distance » c'est-à-dire les formes d'organisation et/ou de réalisation du travail hors de la classique unité de temps et de lieu. Nous proposons une approche d'analyse sociotechnique des pratiques de travail « à distance » équipé dans la perspective de l'action située. Dans le cadre d'un projet de création d'une technologie innovante soutenu par OSEO, nous avons réalisé plusieurs études qui ont fait l'objet de rapports et de publications académiques. "
Aurialie Jublin

Le problème avec la mobilité, c'est qu'elle vous suit partout (2) - Etherciel - 0 views

  • Les systèmes de messagerie permettent en effet de laisser un message en cas d'absence, qui sera systématiquement adressé en réponse à tous les courriels. Depuis le "Absent jusqu'au xx, messages non lus" jusqu'au "je consulte mes messages et ferai en sorte de vous répondre aussi vite que possible", en passant par tous les stades de "messages lus épisodiquement" ou "m'appeler en cas d'urgence", la pratique a déjà inventé différents paliers de disponibilité. Ces paliers mériteraient d'être formalisés, prévus et organisés au niveau collectif, plutôt que laissés à la fantaisie des salariés ou à l'arbitraire des patrons. Ce que les salariés "absents" définissent ainsi sont des niveaux de service, des paliers de pression, des temps de réponse aux sollicitations électroniques. Cette création de la pratique, improvisée par les individus concernés, pourrait passer en force de loi.
  • Les inventeurs du "droit à la déconnexion" ont oublié une étape intermédiaire importante, qui va consister à analyser l'obligation de connexion qui s'impose actuellement à des millions de salariés. Cette obligation ne saurait être combattue, elle fait partie des conditions imposées par la nature du terrain, l'Etherciel. Mais elle peut être maîtrisée, mesurée. Il faut la négocier. Et il faut souhaiter que, dans une certaine mesure, cette obligation s'efface, pour certaines plages horaires, dans le cadre d'un droit à la déconnexion qui a toute sa raison d'être.
  • Dans un souci de cohérence, un "droit à la mobilité" pourrait être reconnu : droit de travailler depuis n'importe quel point sur la surface du globe. Un droit à la mobilité géographique assorti d'engagements de service apparaît comme l'autre face de l'obligation de connexion, qui tend à s'imposer, en pratique. La présence au bureau ne doit plus être le point de référence qu'elle est aujourd'hui. Puisque les outils permettent de travailler "à distance" de la même façon que au bureau,
  •  
    Demain, comment seront fixées les conditions de travail du salarié téléchargé ? Pour tenir compte du bouleversement en cours lié à l'adoption des outils numériques mobiles, nous allons devoir redéfinir les paramètres sur lesquels se fonde la relation employeur/employé :   - droit à la mobilité géographique, concrètement je peux travailler de n'importe où, cela revient au même, alors je ne vois pas pourquoi je serais obligé de venir tous les jours au bureau pour y passer un quota d'heures   - obligation de connexion, par contre, quel que soit le lieu où je trouve, je me dois de rester en ligne, pour faire mon travail, effectuer la prestation attendue,   - niveaux de service ...et je me dois de respecter des pourcentages de disponibilité, des taux de réponse fixés à l'avance. Ces niveaux de service varient au fil de la journée. 
Aurialie Jublin

COPE ou BYOD: l'entreprise a plusieurs choix pour gérer la mobilité des emplo... - 0 views

  • Un nouveau choix s'est donc offert aux employés d'utiliser leurs gadgets informatiques sur leur lieu de travail, connu comme « corporate owned, personally enabled », ou COPE. Contrairement au BYOD, dans lequel les employés apportent leurs propres appareils qu'ils utilisent à des fins professionnelles, COPE est acheté par l'entreprise mais géré par les employés. COPE permet aux entreprises d'attribuer des fonctions et des permissions sur une base ad hoc, permettant ainsi un meilleur contrôle de l'utilisation de l'appareil. Outre une sécurité renforcée, COPE permet également aux entreprises et aux employés de réaliser des économies. Les employés sont souvent indemnisés pour ces appareils à usage réduit et les entreprises obtiennent de meilleurs prix grâce à des achats groupés.
  •  
    Les faiblesses du BYOD ont donné naissance à un autre modèle d'appareils achetés par l'entreprise mais activés par les employés (COPE). Dans un cas comme dans l'autre la sécurité et les logiciels de productivité peuvent également apporter une réponse à ces préoccupations.
Aurialie Jublin

L'embouteillage, comme bureaux du futur ? Transit-City - 1 views

  • Cette BD montre comment les embouteillages peuvent engendrer une vraie révolution urbaine à partir du moment où on les aborde d'une façon radicalement différente, au point d'aboutir à une nouvelle civilisation nomade vivant uniquement dans des mini-vans d'un nouveau genre
  •  
    "Les bonnes idées naissent rarement au bureau, et c'est même a priori l'un des pires lieux pour travailler, réfléchir et s'isoler - voir "Office Workers Lose Focus Every Three Minutes" et "Works Place Distraction". De plus aujourd'hui la voiture est devenue - comme beaucoup d'autres lieux - un lieux de réflexion (et donc de travail) à part entière. C'est une évidence que même une compagnie de taxis comme la G7 a compris, c'est dire ! Pour les cas extrêmes, voir là. Opposé de façon basique et binaire "bureau" à "voiture" n'a donc plus grand sens !"
Aurialie Jublin

Work in process, exposition au Pavillon de l'Arsenal jusqu'au 17/03/13 - 0 views

  •  
    "L'exposition et l'ouvrage Work in process - Nouveaux bureaux, nouveaux usages explorent les réalisations et projets les plus emblématiques depuis 1900, analysent leurs enjeux sociaux, environnementaux, économiques et urbains et dessinent une cartographie francilienne inédite." Et demain ? A l'heure des échelles métropolitaines et des enjeux internationaux, le Pavillon de l'Arsenal interroge l'avenir des pratiques et des usages du bureau. Meuble ou pièce, lieu ou espace virtuel, collectif ou individuel, co-working ou «ruche», connecté, nomade ou encore délocalisé, le bureau révèle sous son nom générique une variété complexe de styles et typologies.
Aurialie Jublin

Le salarié mobile est un salarié "délocalisé" | Le Cercle Les Echos - 0 views

  • Nous assistons à l'émergence d’un nouvel environnement de travail : le Nuage (courrier électronique, bureautique, outils collaboratifs, applications métier). Le Nuage est la structure d’accueil, le lieu vers lequel les salariés convergent pour travailler. Le Nuage est dépourvu de repères géographiques, mais il a sa cohérence. Les salariés concernés n'ont aucunement le sentiment d'évoluer dans un système déstructuré, anarchique. Nous pouvons constater que le système fonctionne, mais le système fonctionne à partir d’une nouvelle configuration physique. L’ordinateur ne sert plus que de voie de passage. On ne travaille plus avec un ordinateur, on passe par un ordinateur.
  •  
    "Le salarié mobile est un salarié "délocalisé" en ce sens que son véritable lieu de travail n'est ni un bureau, ni un train, ni les trajets qu'il emprunte au quotidien à travers la France, ou le monde. Son véritable lieu de travail est le nuage ("Cloud"). Reste à faire : adapter le droit du travail à cette nouvelle réalité."
Aurialie Jublin

Transport connecté et mobilité : le temps perdu n'existe plus ? | ManpowerGroup - 1 views

  •  
    "la mobilité connectée transforme nos vies, et le travail ; en rendant le temps de transport « utile », nous entrons dans l'ère de la véritable « mobilité », intelligente."
Aurialie Jublin

Les mobilités des salariés, rapport de Mathilde Lemoine et Étienne Wasmer - 0 views

  •  
    Rapport de 256 pages sur les mobilités des salariés pour "Rompre avec la logique d'une flexibilité inégalitaire ; permettre à chacun de construire ses parcours professionnels en toute sécurité et en toute liberté" + des propositions pour réduire le stress des salariés, des incitations fortes à former et se former, des droits renforcés pour les salariés précarisés
Aurialie Jublin

Trois questions à Nathanaël Mathieu, co-fondateur de Neo-Nomade et LBMG Worklabs - 1 views

  •  
    Entretien avec le co-fondateur d'une start-up ayant pour objectif de mettre en relation l'offre et la demande de lieux de travail "à distance" de l'entreprise. Il propose un "diagnostic e-travail" à l'image du "bilan carbone" prenant en considération 4 paramètres : - immobilier (taux d'occupation conjugué avec le prix du mètre carré) - technologies (technologies utilisées, politique, outils, cloud computing) - ressources humaines (potentiel de télétravail pour les différents métiers de l'entreprise) - développement durable (accessibilité du siège, impact environnemental de transport de salariés)
Aurialie Jublin

Télétravail, travail nomade : le territoire et les territorialités face aux n... - 2 views

  •  
    Encore une étude sur le télétravail, d'un point vue géographique notamment.
Aurialie Jublin

80% Of Americans Work "After Hours," Equaling An Extra Day Of Work Per Week - TechCrunch - 0 views

  •  
    "It's amazing that no one has seen this level of uber-connectivity as an opportunity to blow up email and start over. For example, why is a "vacation message" the only system we have to support auto-responses for those moments where we need to be offline? By its name alone, the current system tells us that the only way we're allowed to ignore email is when we are "officially" on vacation."
1 - 20 of 24 Next ›
Showing 20 items per page