Skip to main content

Home/ Netpolitique/ Group items tagged obama

Rss Feed Group items tagged

JP Clement

Beth Noveck témoigne à propos du pouvoir du gouvernement ouvert on Government... - 0 views

  •  
    Dr Beth Noveck est professeur de droit à l'École de droit de New York, et ex-responsable adjointe pour la technologie de l'initiative Gouvernement ouvert.
Arnault Coulet

Obama '12 Has Its Digital Director - 0 views

  • Teddy Goff will lead the digital efforts of the 2012 Obama campaign, says a campaign source, confirming chatter that has been floating around in online politics circles.
Arnault Coulet

Obama's Facebook "Townhall": What Exactly Was That? | - 0 views

  • If this was meant to be a public conversation, why take so few questions from the web? Was the point here to give Facebook employees a chance to interact with the president, while we watch? Did it really make sense to have Zuckerberg, the owner of the platform, ask the questions (and, it seems, possibly pick them)? For all those people newly paying attention, you have to wonder whether they were encouraged to come back and do it again. In a bit of bad timing for both the White House and Facebook, this happened to be the day that all over the news were comments of a Facebook staffer suggesting that perhaps they had been allowing "too much, maybe, free speech" in countries not accustomed to the free flow of information we enjoy here in the States.
Rem Palpitt

In Social Media Battle, Republicans Catch Up in Time for 2012 - 0 views

  •  
    "We will use social media and the latest technology available to fuel the energy and commitment of folks on the ground, community by community, neighborhood by neighborhood, house to house, all around the country," said Katie Hogan, a spokeswoman for Mr. Obama's re-election campaign
Rem Palpitt

Election 2012: It's Not Facebook. It's the Data, Stupid. - 0 views

  •  
    Now that President Obama, former Massachusetts Governor Mitt Romney and former Minnesota Governor Tim Pawlenty have all declared their intentions to run for President in 2012 and rolled out their initial campaign websites, and another leading contender, Sarah Palin, has also unveiled a revamped website for her political operation, SarahPac, it's possible to begin sketching the contours of the 2012 election online. And so far, the inside-the-beltway political media is missing the big story. It's not Facebook. It's the data, stupid.
Rem Palpitt

Social Media: The New Battleground for Politics - 0 views

  •  
    With new media at hand, elections become a time for innovation, and online engagement can lead to enormous influence
Arnault Coulet

Revival / Un membre de l'administration Obama réclame «l'infiltration cogniti... - 1 views

  • L’article de M. Sunstein, publié dans le Journal of Political Philosphy en 2008 et découvert récemment par le blogueur Marc Estrin, stipule : « [N]otre principale affirmation est que les théories de conspiration découlent non pas de l’irrationalité ou de la maladie mentale, mais d’une “épistémologie invalide”, venant sous la forme d’un nombre extrêmement limité de sources informationnelles (pertinentes) ».

    Par « épistémologie invalide », M. Sunstein veut dire que les personnes croyant aux théories de conspiration ont un nombre limité de sources d’information auxquelles elles font confiance. Par conséquent, M. Sunstein avance dans l’article que le simple fait de réfuter les théories de conspiration en public ne fonctionnerait pas : il faudrait infiltrer les sources mêmes en lesquelles les théoriciens de conspiration croient.

  • M. Sunstein a par ailleurs soutenu que « le gouvernement pourrait employer des tactiques (légales) pour briser les groupes cognitifs serrés qui mettent de l’avant des théories extrêmes ». Il a suggéré que les « agents du gouvernement (et leurs alliés) se joignent à des forums de discussion, à des réseaux sociaux en ligne ou même à des groupes en espaces réels et tentent de miner des théories de conspiration en propagation en soulevant des doutes à propos de leurs fondements factuels, de leur logique causale ou de leur incidence pour l’action politique ».
Arnault Coulet

Pourquoi le BlackBerry inquiète les Emirats arabes unis - 0 views

  • Pourquoi ces pays s'en prennent-ils à RIM ? Les reproches faits aux BlackBerry, conçus pour le monde de l'entreprise, concernent son système de sécurité unique. Les données transmises par les BlackBerry transitent en effet par les serveurs de RIM pour y être chiffrées ou déchiffrées. Il n'est alors plus possible de surveiller les données captées ou émises par ces téléphones. Or l'Arabie saoudite ou les Emirats arabes unis censurent largement Internet.
  • "Ces jeunes gens n'ont rien fait de mal : ils avaient dans un premier temps prévu la tenue d'une manifestation pacifique, et l'ont finalement annulée pour ne pas violer la loi. (...) Dans l'impossibilité de déchiffrer les données chiffrées du réseau BlackBerry et d'accéder aux données personnelles des clients, les forces de sécurité ont donc décidé d'intimider les utilisateurs de ces services"
  • Après son élection, Barack Obama avait dû livrer une longue bataille avec les services secrets américains pour être autorisé à conserver un téléphone RIM, ses services considérant qu'il était dangereux de laisser le président des Etats-Unis utiliser un mobile, même avec chiffrement, pour échanger des informations stratégiques. Barack Obama avait finalement obtenu un BlackBerry, dont les protections ont été spécifiquement renforcées pour son usage. Principal revers : seule une dizaine de personnes connaissent son adresse e-mail, et son téléphone commence à ennuyer Barack Obama. "Ça n'est pas très drôle, a-t-il déclaré sur la chaîne de télévision ABC. Personne n'ose m'envoyer de messages croustillants, parce qu'ils pensent qu'ils seront probablement versés aux archives présidentielles".
Rem Palpitt

Du gouvernement comme plate-forme… ou l'inverse « InternetActu.net - 0 views

  •  
    Brad Burnham, optimiste, estime que les grands réseaux devront trouver un équilibre entre pouvoir étatique et initiative privée, à l'image de Craiglist qu'il cite en exemple et dont le crédo est "un gouvernement gouverne mieux quand il gouverne moins". Nul service n'est une île, rappelle l'analyste… Sauf que pour l'instant, le web ouvert semble bien compromis face à la monarchie Apple ou à la dictature Facebook.
Rem Palpitt

Election 2010: New digital battlefield, same old politics (par le Digital Director de l... - 1 views

  •  
    None of the parties have leveraged new media in this campaign to build support in the way Barack Obama did
1 - 20 of 77 Next › Last »
Showing 20 items per page