Skip to main content

Home/ La veille publique de Chronos/ Group items tagged espace de coworking

Rss Feed Group items tagged

2More

Urbanews - Le maillage des espaces de coworking comme outil de développement ... - 0 views

  • La création et la mise en réseau des espaces de coworking à l’échelle des territoires ruraux, urbains ou transfrontaliers ouvre de nouvelles perspectives aux politiques de développement territorial. Ces expériences réinterrogent l’organisation des déplacements, des services et la séparation rigide et fonctionnelle des lieux de travail. Elles proposent des bases solides pour penser la mise en place de « systèmes productivo-résidentiels », fondés sur la valorisation des « avantages différenciatifs » et des ressources locales. Elles incitent à organiser la diffusion et l’hybridation des connaissances au sein des territoires, que ces connaissances soient théoriques, codifiées, tacites, expérimentales ou issues des échanges informels des réseaux de coworkers. Reste à évaluer ces politiques de maillage des coworking spaces, au regard de l’évolution des réalités de terrain. Ces stratégies sont fondées sur des hypothèses qui restent à vérifier et notamment du point de vue de leur impact environnemental et socio-économique.
  •  
    Diminuer les déplacements domicile-travail, oui, mais aussi animer les territoires, redonner de la dynamique aux espaces péri-urbains et ruraux, donner à voir une vocation et des spécificités et renforcer les coopérations entre territoires par le développement de réseaux : les espaces de co-working constituent un véritable levier !
11More

Enlarge your Paris - Les services, clé de la valeur de l'immobilier - 0 views

  • définir jusqu’à quel point une construction doit dicter les usages de ses utilisateurs et jusqu’à quel point elle doit être un potentiel dont on va pouvoir se saisir. En cela, le modèle haussmannien est extraordinaire. Un immeuble peut avoir été édifié à l’origine pour de l’habitat mais se retrouver transformé en bureaux, en hôtel ou en grand magasin. Tout le contraire des immeubles de bureaux d’aujourd’hui qui dégagent une certitude qui me laisse pantois.
  • la manière dont ils travaillent est conditionnée par le bâtiment lui-même.
  • Sommes-nous en mesure de produire une utopie de ces espaces qui hébergent la plus grande part de nos vies actives ? C’est ce qui nous a guidé dans la réflexion que nous avons menée pour Réinventer Paris et qui a abouti au projet d’immeuble « Ressources humaines » dans le quartier des Batignolles. Selon nous, l’expression générique « immobilier d’entreprise » va s’effacer au bénéfice d’ « immobilier du quotidien »
  • ...7 more annotations...
  • En même temps qu’émerge le coworking, on voit des entreprises adopter des comportements de plus en plus paternalistes. Elles proposent à leurs salariés d’accéder à un éventail de services directement sur leur lieu de travail. Sous couvert de bien-être, ce sont des groupes qui se renferment sur eux-mêmes.
  • c’est le risque du bunker !
  • Dans ce même projet nous travaillons sur un concept de régies locales de données rattachées aux immeubles, au quartier, à la ville et au-delà. Le principe est le suivant : les résidents acceptent que la régie collecte certaines de leurs données (horaires de travail, lieu d’habitation, modes de déplacements, etc.). En contrepartie, ils accèdent à des services appropriés.
  • C’est ainsi que nous avons pensé une station de mobilité alternative au sein même du projet « Ressources humaines », en lien avec une plateforme de transport publique proche. Cette station donnerait accès à des vélos en libre service, du covoiturage ou de l’autopartage, des modes de déplacement qui font partie de la ville actuelle, donc du travail.
  • Il existe une maxime du général vietnamien Nguyên Giáp (1911- 2013) qui dit « Si l’ennemi se concentre il perd du terrain, s’il se disperse il perd sa force ». Quand l’immobilier de bureaux se concentre, cela donne La Défense, ce qui assèche les territoires autour. Néanmoins, une entreprise ne risque-t-elle pas de perdre en force si les espaces de travail sont disséminés ? La concentration et la répartition sont des questions complexes et aucune solution ne s’impose.
  • ne réflexion doit également être menée sur la manière d’exploiter les immeubles de bureaux en dehors de leurs traditionnels horaires d’activité. Aux Mureaux, des urbanistes ont travaillé sur la façon d’utiliser des espaces publics comme les collèges, les lycées, les bibliothèques ou les gymnases, pour d’autres activités que leur activité de destination, et ce pendant les temps où ils sont inutilisés. Et ça marche !
  • un immeuble de bureaux doit être conçu de manière à ne pas dicter la pratique qu’en ont ses utilisateurs.
  •  
    Entretien croisée avec Emmanuel Combarel (architecte) et Bruno Marzloff (Chronos) sur les immeubles de bureaux : comment les rendre plus flexibles et y intégrer des services, sans non plus en faire une "deuxième maison" ?
9More

Mutinerie Coworking - L'entrepreneuriat subi - 0 views

  • Dans le futur il n y aura plus d’employés. C’est le titre d’un article récent de Techcrunch
  • Il se passe que le travail s’organise désormais par agrégation ponctuelle de compétences entre tout le monde et sans limitation de distance.
  • le travail ne rime plus avec un lieu, ni une équipe.
  • ...5 more annotations...
  • Les entreprises ont historiquement joué un rôle structurant, stabilisateur et formateur. Elles se sont attachées à former leurs employés, à leur fournir les outils et à leur prodiguer une stabilité financière. Elles ont créé du long terme
  • Richard Florida, et d’autres après lui voient l’avenir comme cela : une minorité de « créatifs » (entrepreneurs, employés de startup, contractants indépendants d’élite) un socle encore pérenne d’employés indispensables (grandes entreprises traditionnelles, personnel industriel, fonction publique) une majorité de « contractants indépendants », de freelances externalisés et souvent précaires.
  • le salariat est amené à perdre son rang de modèle exclusif d’organisation du travail, de lieu dominant de sociabilisation et d’élément structurant de la société. C’est même déjà le cas dans la plupart des métropoles occidentales.
  • les freelances se retrouvent souvent seuls, travaillant chez eux dans de mauvaises conditions matérielles et sociales, en pratique, la pression financière les contraint parfois à accepter tout ce qui se présente et les attentes des clients limitent leur capacité réelle à choisir leur emploi du temps. Les conséquences sont le stress, le manque de temps disponible pour se former, l’isolement et l’impossibilité de se projeter à long terme.
  • Une société et une économie incapables d’avoir une vision de long terme, de miser sur le futur et de protéger correctement ses membres ne donne rien de bon sur les plans de l’innovation ou de la productivité, sans même parler de bien-être … Il n’est jamais bon de créer des sociétés de mercenaires.
  •  
    "Les salariés eux-même se transforment de plus en plus en contractants de court terme."
1More

lemonde - La start-up Automattic, apôtre du télétravail, fait une croix sur s... - 0 views

  •  
    550 employés, tous en ligne, de chez eux ou d'un coworking. 20% des Américains ne se rendent jamais au bureau.
1 - 4 of 4
Showing 20 items per page