Skip to main content

Home/ Les identités numériques/ Group items tagged videosurveillance Politique

Rss Feed Group items tagged

Julien PIERRE

SÉCURITÉ. Projet de vidéosurveillance pour les habitats sociaux en S.et.L. - ... - 0 views

  • Matériel obsolète, dégradations, défaillance des prestataires techniques, «organisation interne inadaptée au suivi régulier» sont les réponses avancées à cet état des lieux.
Julien PIERRE

Les caméras de surveillance vivement dénoncées, Politique - Information Nouve... - 0 views

  •  
    Projet de multiplication du nombre de caméras de vidéosurveillance. Sans étude sur l'efficacité de leur déploiement, ni authentification des chiffres existants
Julien PIERRE

Lettre au maire - Le fil rouge romanais - 0 views

  • Vous n’ignorez pas que Michel Foucault a dégagé en 1975, le concept de « Panoptisme » dans son célèbre ouvrage « Surveiller et punir » à partir du modèle de prison imaginé au XIXème siècle par Jérémy Bentham. Le principe du « Panoptique » est de voir sans jamais être vu au point de donner aux détenus l’illusion d’une surveillance permanente et totale. Ainsi, le « panoptisme » vise à observer, tout en se protégeant totalement des personnes épiées. Bentham a jeté les fondements d’une société libérale où tout le monde pourrait surveiller tout le monde, y compris dans les moindres plis et replis de la vie de chacun. George Orwell s’est largement inspiré des ses conceptions pour écrire son fameux roman d’anticipation, « 1984 ». La société qu’il décrit est effrayante car « l’œil du pouvoir » (Foucault) omniprésent conduit à la déshumanisation dans le sens où chacun, privé de la capacité à exercer sa liberté, est réduit à un statut d’objet. A bas bruit, chaque citoyen est actuellement plus ou moins enserré dans un maillage qui permet d’établir sa « traçabilité », un autre concept cher à Bentham et aux modèles libéraux. C’est le « Big Brother », apanage de nos sociétés modernes. Il permet de collecter un nombre impressionnant de renseignements sur chacun à travers notamment les téléphones portables, les cartes de crédit, les ordinateurs, la biométrie … Et les caméras de vidéo surveillance.
Julien PIERRE

« Nous ne savons pas résister à la tentation technologique » - SCIENCES ET TE... - 0 views

  • Notre société est fascinée par la technologie et nous ne sommes pas capables de résister à cette tentation.
  • Prenons l'exemple des nanotechnologies : dans une dizaine d'années, on disposera de systèmes d'information si petits qu'ils ne seront plus visibles, même avec un microscope classique. Le risque, c'est que nous n'aurons jamais plus la garantie d'être seul. L'intimité, ce sera terminé. Or, pour moi, une société dans laquelle on n'a plus la garantie d'être seul est une société dictatoriale. Ces mêmes nanotechnologies permettront certes des progrès phénoménaux en matière de santé, et il ne s'agit pas de s'en priver, mais pourquoi ne déciderait-on pas d'interdire leur usage dans le domaine de l'information ?
  • Les Américains ont tendance à penser que les données personnelles sont des biens marchands, tandis que les Européens pensent plutôt que ce sont des attributs de la personnalité.
  •  
    Interview d'Alex Türk sur le devenir de la société de l'information : vers une société des données personnelles ?
1 - 5 of 5
Showing 20 items per page