Skip to main content

Home/ Les identités numériques/ Group items tagged privacy reseaux-sociaux

Rss Feed Group items tagged

Emmanuel AURAY

Et si on enseignait vraiment le numérique ? - 1 views

  •  
    Enseigner l'activité de publication et en faire le pivot de l'apprentissage de l'ensemble des savoirs et des connaissances. Avec la même importance et le même soin que l'on prend, dès le cours préparatoire, à enseigner la lecture et l'écriture. Apprendre à renseigner et à documenter l'activité de publication dans son contexte, dans différents environnements. Comprendre enfin que l'impossibilité de maîtriser un "savoir publier", sera demain un obstacle et une inégalité aussi clivante que l'est aujourd'hui celle de la non-maîtrise de la lecture et de l'écriture, un nouvel analphabétisme numérique hélas déjà observable.
Emmanuel AURAY

Google Plus, la dictature des vrais noms » OWNI, News, Augmented - 1 views

  •  
    Tout le monde parle des"nymwars" [(contraction des termes anglais Anonym et Wars (guerres)], suite à la décision de Google Plus d'appliquer sa politique qui n'autorise que les comptes utilisant le "vrai nom" de leurs utilisateurs. Au départ, Google Plus a été pris d'une frénésie de suppression, éliminant les comptes qui enfreignaient la règle. Quand la communauté a fait part de son indignation, les dirigeants de Google Plus ont essayé d'apaiser leur colère en détaillant leur "nouveau" mécanisme "amélioré" pour appliquer la règle des "vrais noms" (en évitant de supprimer des comptes). Cela n'a fait qu'intensifier la discussion autour de la valeur du pseudonymat.
Alain Marois

Le design de la visibilité : un essai de typologie du web 2.0 « InternetActu.net - 0 views

  • La manière dont est rendue visible l’identité des personnes sur les sites du web 2.0 constitue l’une des variables les plus pertinentes pour apprécier la diversité des plateformes et des activités relationnelles qui y ont cours. Que montre-t-on de soi aux autres ? Comment sont rendus visibles les liens que l’on a tissés sur les plateformes d’interaction ? Comment ces sites permettent-ils aux visiteurs de retrouver les personnes qu’ils connaissent et d’en découvrir d’autres ? Dominique Cardon, sociologue au laboratoire Sense d’Orange Labs, propose ici une typologie des plateformes relationnelles du web 2.0 qui s’organise autour des différentes dimensions de l’identité numérique et du type de visibilité que chaque plateforme confère au profil de ses membres.
  •  
    article de Dominique Cardon sur les identités numériques; également dispo sur Cairn
1 - 6 of 6
Showing 20 items per page